Lorsque la haine se mêle à la magie, il faut savoir faire un choix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.

Aller en bas 
AuteurMessage
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Jeu 3 Mai - 13:27

Cela faisait deux jours que je n'avais cessé de penser à ce cours, et voilà qu'aujourd'hui je m'apprêtais à le donner. Tant mieux, je n'avais pas eut le temps d'avoir trop de répit. L'horloge dans la salle affichait 8h pile, j'avais un peu d'avance, et j'attendais mes élèves avec impatience. D'aucuns s'étonneraient sans doute de mon âge, de ma carrure ou qu'en sais-je encore.
La salle était grande, vaste, assez pour accueillir une trentaines d'élèves dans des conditions relativement confortables. Il n'y avait sur le sol que quatre poufs. Inutile de mettre des tables pour ce cours-ci. Dans mon dos se trouvait un tableau noir sur lequel était inscrit en gros:

"Yoite Rokujo 18 Pouvoir indéterminé."

Je n'étais pas particulièrement stressé, quoi qu'un peu, me questionnant sur ma capacité à enseigner aux élèves. D'autant plus que si mon rôle n'était pas rempli, alors ce serait sans doute un fiasco pour leurs études, et même après. Enfin, j'allais à la fenêtre admirant le ciel bleu de cette journée de printemps. Cela était sans doute étrange, mais c'était le jour de mon premier cours. Le soleil brillait, les oiseaux chantaient, bref un temps idéale pour se balader, pas aller en cours. Nous sortirions peut-être, mais pas aujourd'hui. Nous avions discuté de jumelage des cours, restaient encore quelques démarches à suivre.
Je savais tout sur mes élèves, ou presque, juste ce que leurs dossiers disaient:

Hinckel Alice: 16 ans, née au Luxembourg, cheveux rouges, parcours familial: Divorce.

Blackson Evangeline: 16 ans, née en Angleterre Londres, maigreur maladive supposition d'anorexie, parcours familial: Abandon

Sweet Charly: 18 ans, née dans les dépendances de l'école, cheveux roses, parcours familial: Sans père. Mère connu des archives de Starthclyde: Camélia

Akaime Seishin: 18 ans, lieu de naissance manquant, long cheveux bruns, tressés, parcours familial: Classique


Chacun était dans ma mémoire, heureusement qu'ils n'étaient pas nombreux, sinon ma tête aurait littéralement explosée. Il était déjà assez difficile de retenir ce genre de chose, surtout les dossiers d'inconnus, mais j'avais été formé. Connaître son ennemi est impératif, là c'était presque pareil, presque.
J'attendais ,tranquillement, l'arrivée de mes élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Sam 5 Mai - 15:10

J'étais bien au chaud sous ma couette, callée sur mon oreiller. Mon réveil a sonné, je l'ai éteins sans me soucier de l'heure. Après plusieurs minutes, j'étais entrain de courir dans ma chambre pour trouver des habits convenables pour aller à mon premier cours, celui de Maîtrise Starth. Je pris un t-shirt blanc qui était un peu trop grand pour moi avec un slim noir et mes converses zébrées. Mes cheveux était complètement en pagaille, je les coiffais à vitesse grand V. Je pris le fond de teint et en mis sur ce satané grain de beauté.

Je sortis de ma chambre en courant. Je réfléchissais pour savoir si je n'avais rien oublié avant de me rendre compte que je n'avais rien pris avec moi. Pas un crayon, pas un bic, pas même un cartable. Et surtout, je n'avais pas pris mon bloc de feuilles blanches, chose essentiel pour ce cours de Maîtrise, non ? Même si ce n'était que pour les présentations.

Je retourna dans ma chambre, pris mes affaires, sans rien oublier cette fois-ci. Je sortis, ferma la porte à clef. Je marchais vite dans les couloirs, si je courais, j'étais sûre de me perdre. Je me mordillais la lèvre inférieure, une sale manie quand je suis stressée. Je descendis les escaliers en sautillant, tout en faisant attention de ne pas tomber, car gauche comme je suis, j'étais sûre de me planter si je ne faisais pas attention. Arrivée en bas, je cherchais du regard la salle. Quand j'avais regardé pour la dernière fois j'étais déjà en retard, j'espèrais ne pas avoir trop fâché le prof. J'étais forte, arriver en retard dès le premier cours. GÉ-NI-AL !

Je mis ma main sur la poignée, ma main tremblait. Je n'osais pas ouvrir la porte. Après quelques minutes de stresse intense, j'ouvris la porte d'un coup, m'inclina et pris la parole d'une voix mal assurée.

-D-désolée d'être en retard !

Je relevais la tête et vis qu'il n'y avait personne à part la prof. Je tournais ma tête vers l'horloge de la classe, elle indiquait 8h03... J'avais mal réglé mon réveil, mais quelle biesse ! Je regardais de nouveau le prof, mal à l'aise. Il était plus grand que moi ce qui n'est pas un exploit, cheveux bruns, mi-long. C'était une personne jeune... Est-ce qu'il n'était pas un peu trop jeune pour enseigner ? J'évitais le regard du prof et fixa la tableau noir. Il faisait écrit bien en grand à la craie blanche le prénom, le nom et l'âge du jeune homme qui devait être mon prof de Maîtrise.

Ne sachant pas quoi faire, je me dirigea vers le milieu de la pièce. Je resta debout, planter au milieu de la place.

-Veuillez m'excusez... Je croyais que j'étais en retard. J'avais mal réglé mon réveil.

Je m'agrippa à mon sac, comme si c'était le seul moyen pour ne pas que je tombe de honte devant le prof. J'étais vraiment maladroite, je n'y pouvais rien. Mais là, tout ce que je voulais, c'était me cacher dans un trou. Oui, un trou très très très profond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Dim 13 Mai - 16:51

J'étais à peine entré, à peine installé face à la vitre qu'une jeune femme à la chevelure rouge entra comme une furie dans la salle. Je souriais en l'entendant s'excuser de son prétendu retard, puis elle s'excusa du réglage de son réveil, je ne cessais de la regarder avec amusement, décidément cette élève était pleine de surprise. Alice... Je ne mis pas bien longtemps pour mettre un nom sur ce visage. Finalement j'attendis sans rien dire que le temps passe.
Un cloche teinta, le début des cours était annoncé, les autres seraient en retard. Je décidais de m'asseoir sur un pouf, en lui en désignant un également. Que nous soyons seuls arrangeraient un peu les choses finalement. Nous pourrions travailler intensément. Je plantais mon regard directement dans le sien avant de parler.


- Bien Alice. Ravi de te voir dans mon cours, contrairement à tes camarades. Je suis nouveau ici. Alors, je pense que nous alons commencer par des présentations dans les règles de l'art.
Yoite Rokujo, professeur de maîtrise individuelle Starth, j'ai 18 ans. Et pour ce qui est de mon pouvoir, je ne pense pas que ce soit utile de le dire, mais si tu souhaite le découvrir, tu le verra un jour ou l'autre. A toi.


Je ne cessais de la fixer, contrarié que les autres élèves ne soient pas là, mais dans un sens ravi également. Je ne me questionnais pas, pas encore du moins. J'aurais le temps de me torturer l'esprit ensuite, mais là, je souhaitais juste découvrir mes élèves, enfin mon élève. Si je pouvais lui être utile au moins à elle... Je ferais un signalement plus tard quant-à l'absence des trois autres jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Dim 13 Mai - 18:31

Je regardais le jeune prof. Il n'avait fait aucun commentaire sur ma stupidité. Est-ce qu'il se moquait de moi intérieurement ? Peut-être, mais je m'en fichais, tant qu'il ne disait rien tout haut. J'aurais peut-être tout simplement souris s'il m'avait fait une remarque ouje me serais encore excuser. À voir, mais il ne me dit rien. Il me regardait d'un air amusé, mais pas moqueur. C'était déjà ça de gagner.

Nous attendîmes les autres, je restais debout, toujours au milieu de la pièce. Personne n'arriva. Personne ne franchit la porte que j'avais eu du mal à franchir. Personne. J'étais seul avec le prof. Ca me faisait peur dans un sens, mais j'avais peur de me faire rejettée des autres aussi. Je m'embrouillais toute seule, dans un sens je n'avais rien de mieux à faire en attendant que la cloche sonne. Pour finir, cette fichu attente se termina et le son de la cloche se fit entendre. Je soupira. L'homme s'asseya sur un pouf qui était par terre. Il m'en designa un. J'avançais d'un pas mesuré et prudent. Pour finir, je m laissa tomber sur le pouf qui était un peu plus bas de ce que je m'attendais. Le prof me regarda droit dans les yeux, je ne détourna pas le regard. C'était un bon point pour moi. Je ne rougis pas non plus. Et un deuxième bon point pour moi.

- Bien Alice. Ravi de te voir dans mon cours, contrairement à tes camarades. Je suis nouveau ici. Alors, je pense que nous alons commencer par des présentations dans les règles de l'art.
Yoite Rokujo, professeur de maîtrise individuelle Starth, j'ai 18 ans. Et pour ce qui est de mon pouvoir, je ne pense pas que ce soit utile de le dire, mais si tu souhaite le découvrir, tu le verra un jour ou l'autre. A toi.


Il s'était présenté. Il m'avait donné les informations du tableau et d'autres qui n'y figuraient pas. Il me fixait, j'avais un boule dans la gorge. J'étais toujours stressée pour les présentations. Je préfére lancer un "Hey salut je suis Alice" plutôt que ce que j'allais dire.

- Ravie de vous rencontrer, monsieur. Donc, comme vous le savez certainement déjà, je m'appelle Alice Hinckel. Je viens d'arriver dans l'école, il y a quelques jours à peine. J'essaye de m'y habituer. J'ai 16 ans. Et pour mon pouvoir, je donne vie aux dessins.

Tout en disant ces dernières paroles, je pris mon bloc de feuilles vierges que j'avais pris avec. Je l'avais mis dans mon sac. Je pris un crayon et une gomme. J'avais sorti tout ça comme si j'allais lui motrer ce que je pouvais faire, mais ce ne fut pas le cas. J'avais trop peur de faire encore des conneries à cause de ça. D'un côté, j'étais ici pour apprendre à maîtriser mon pouvoir, d'un autre, j'avais souvent peur que ça parte en cacahuète. Mais d'un autre, j'avais pris mon matériel de dessin pour éviter le regard du prof quelques secondes. Enfin, je souris au prof.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Dim 13 Mai - 18:59

- Ravie de vous rencontrer, monsieur. Donc, comme vous le savez certainement déjà, je m'appelle Alice Hinckel. Je viens d'arriver dans l'école, il y a quelques jours à peine. J'essaye de m'y habituer. J'ai 16 ans. Et pour mon pouvoir, je donne vie aux dessins.

Le pouvoir était intérressant, c'était d'ailleurs la seule information que je cherchais dans cette présentation, puisque j'avais déjà le reste en mémoire. Elle sortit son matériel de dessin, soit une feuille blanche et un crayon accompagné de sa gomme. Mon regard ne quitta absolument pas la feuille, me demandant avec curiosité ce qu'elle était capable de faire dans la pratique de son art. Je ne cessais d'y penser, laissant une bonne minute s'écouler avant de reprendre d'une voix sereine.

- Bien, bien, bien. Je suis enchanté. Maintenant, fais montre de ton pouvoir. Je saurais maîtriser la chose... Enfin, si ton état affecte celui de ton oeuvre alors je pourrais contrôler les problèmes. Mais dans un premier temps amusons-nous un peu. Dessine ce que tu voudras et fais vivre ce dessin, que je puisse constater un peu l'étendue et les perspectives que te laisse ton pouvoir.

Les perspectives, oui, c'était en partie vrai. Si le pouvoir était absolu dans son genre elle aurait alors un avenir presque infinie devant elle. Mais au dela, pour le moment, je me demandais une chose, un chose abstraite et tellement vrai, si elle dessinait le bonheur ou le malheur, voir la mort... Ce se passaerait-il? Ce serait son deuxième travail, dessiner un sentiment. Cet acte pouvait symboliser bien des choses d'une part et révèlerait une puissance indéniable d'un autre.

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Lun 14 Mai - 17:56

- Bien, bien, bien. Je suis enchanté. Maintenant, fais montre de ton pouvoir. Je saurais maîtriser la chose... Enfin, si ton état affecte celui de ton oeuvre alors je pourrais contrôler les problèmes. Mais dans un premier temps amusons-nous un peu. Dessine ce que tu voudras et fais vivre ce dessin, que je puisse constater un peu l'étendue et les perspectives que te laisse ton pouvoir.

Je hocha la tête. Dans un sens, je m'attendais à ce qu'il me demande de dessiner et de faire vivre mon dessin. Seul problème, je ne sais pas du tout quoi faire pour donner vie à un dessin. A chaque fois, ça se fait complètement au hasard. Sauf, quand je me concentre intensément. Donc j'inspirais un bon coup, puis expirais. Je me plaça correctement pour commencer à dessiner.

Je laissa glisser mon crayon sur la feuille. Des traits un peu partout se dessina sur la feuille, ça ne donnait rien comme ça, mais il fallait attendre le résultat final. J'arrêta quelques secondes, le temps de regarder ce que j'avais fait, mon dessin commençait à prendre forme. je continua. Après quelques minutes, je finissais le dessin en gros, je fis glisser mon crayon pour faire les détails. Je passa sur le bec, les ailes, la queue et les pattes. Vous avez certainement compris, j'avais dessiné un oiseau. C'était avec un dessin presque identique que je m'entrainais. Je possa mon crayon, je sortis mes crayons de couleurs. Je pouvais donner vie à mes dessins sans couleurs, mais je trouvais ça moins vivant.

Je coloriais le dessin que je venais de finir. Je mis les couleurs assez vite, je pouvais aller plus vite pour dessiner et colorier, mais j'avais peur pour le moment fatidique. Je remis les crayons de couleurs dans le plumier réservé à ces derniers. Je pris la gomme pour gommer les traits superflus.

Enfin, je leva les yeux. Je les ferma et me concentra sur l'oiseau. Je m'imaginais libre, entrain de voler. Je respirais lentement, ma concentration focalisée sur le dessin. J'entendis des battements d'ailes. J'ouvris les yeux lentement, de peur d'avoir foiré ou d'avoir rêvé. Je souris, l'oiseau que j'avais dessiné avait bien pris vie. J'avais réussi, maintenant il fallait que j'essaie de le contrôler, c'était la chose la plus dure à faire. Je fronça les sourcils pour que l'oiseau se dépose sur le sol à côté du prof. Je poussa un soupire silencieux. J'avais réussi. C'était presque un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Lun 14 Mai - 18:12

Je me contentais d'observer, attendant qu'elle ne se décide à réaliser l'exercice. Elle opinia du chef avant de prendre une grande inspiration et de commencer. Elle dessina méticuleusement, me laissant pour compte. Je ne m'en inquiétais pas, après tout elle avait besoin de se concentrer, pour ne pas perturber la chose je ne fis rien. Mais dans ma tête plusieurs choses se produisaient, je réfléchissais à ce pouvoir de façon un peu pragmatique. Si elle était capable de donner vie à ses dessins, c'était déjà un don extraordinaire, mais, car il y a toujours un mais, si elle pouvait se passer de support, après tout le dessin nait de l'imagination, ou pire encore, donner vie aux sentiments. Et puis même, faire intéragir avec sa réaliter, se faire pousser des ailes ou autres. Son pouvoir avait hypothétiquement de grandes perspectives. Et je ne savais trop vers quel développement l'emmener.
Au bout d'un moment elle passa du crayon à la couleur. Puis à la gomme. Mon silence était absolue, le silence n'était brisé que par le bruit du papier. Puis une fois qu'elle eut terminer, elle ferma les yeux et je vis alors avec stupeur le dessin passer la feuille comme si c'était la surface d'une mare. Se retrouvant dans la réalité il se mit à virvoleter dans tous les sens, des mouvements chaotiques, et proprement aléatoire. La jeune fille sourit lorsqu'elle rouvrit les yeux, je me contentais de regarder la mésange, d'un air songeur. Elle sembla se concentrer de nouveau, fixant le piaf. Il se retrouva soudain poser à côter de moi. Je n'esquissais aucun mouvement dans sa direction, je me contentais alors de regarder la jeune femme.


- Bien. Très bien. Je ne sais pas ce que tu sais faire au maximum, alors tu vas me le dire, me dire où sont tes limites, et je n'en veux pas qu'une. Je voudrais que tu décrives aussi ce que tu vis quand tu utilise ton don, ainsi que l'énergie que ça te demande.

Je lui souris rapidement, je savais que c'était beaucoup demander, mais après tout c'était un don singulier et inédit. En tout cas pour moi il l'était. Et l'essentiel était là. Je devais découvrir la meilleure façon de l'aider à se maîtriser entièrement.

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Mer 16 Mai - 12:15

J'étais contente, je n'avais pas foiré ! C'était presque un miracle. Peut-être que j'arrivais mieux à contrôler mon don sous la peur d'échouer d'avant une personne importante. Bah oui, le jeune prof était une personne importante, j'allais le cotoyer assez régulièrement. Alors que je me réjouissais intérieurement d'avoir réussi, Monsieur Rokujo me regardait toujours. Ca me fait presque flipper, oui, presque. D'un côté, je comprennais qu'il me fixe, mais d'un autre, je me sentais mal à l'aise.

- Bien. Très bien. Je ne sais pas ce que tu sais faire au maximum, alors tu vas me le dire, me dire où sont tes limites, et je n'en veux pas qu'une. Je voudrais que tu décrives aussi ce que tu vis quand tu utilise ton don, ainsi que l'énergie que ça te demande.

Mes limites ? Mais je n'en avais aucune idée... Je n'ai jamais essayé de donner vie à un dessin autre qu'une chose qu'on peut toucher et voir. Je n'avais jamais essayé de donner vie à un paysage. Peut-être que j'étais capable de le faire, mais je n'en savais rien. Je n'en savais rien parce que je ne voulais pas essayer. Comme je ne savais pas du tout contrôler mon don, je flippe complètement à l'idée de faire quelque chose que je ne fais pas en général. Je réfléchissais pour savoir comment le dire sans pour autant que le prof pense que j'étais une bonne à rien. Je savais que mon don était intéressant et qu'il pouvait utile. Mais, il fallait que j'arrive d'abord à les contrôler.

- À vrai dire... Je n'ai jamais essayé d'atteindre mes limites. J'essaie principalement de donner vie à des animaux, car j'ai toujours peur que ça part dans tous les sens et que je ne sache plus rien contrôler. Déjà avec un animal, je n'arrive pas à les maitriser totalement.

En même temps, comme si le dessin avait entendu mes paroles, il commença à voler dans tous les sens. Et merde ! C'était trop beau pour être vrai. J'avais dessiné un oiseau, car c'est un des rares que j'arrive à arrêter quand ça commence. Je me concentra avec un air naturel et l'oiseau se redéposa, mais près de moi cette fois-ci.

- Et l'énergie que ça me prend, presque rien. Je ne sens presque pas quand j'utilise mon pouvoir puisque je ne fais que des petits essais. Je n'ai jamais essayé de voir en grand je l'avoue. Par contre, ça demande beaucoup de concentration.

Le prof avait demandé aussi comment je ressentais quand j'utilisais mon don. C'était une très bonne question, car je n'avais jamais fait attention à ça. Enifn, je crois que j'avais répondu à presque tout. Pour finir, je regardais l'oiseau à côté de moi, il était d'un immobilité que seuls les dessins auquels je donnais vie pouvaient avoir. Je ferma les yeux et l'imagina sur ma feuille de dessin. Quand je les ouvrir, il était denouveau comme je l'avais dessiné. Sache comme une image.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Jeu 17 Mai - 13:19

La jeune fille ne sembla pas hésiter longtemps avant de me répondre. Lorsque ses lèvres s'ouvrirent pour parler, je me dis qu'elle avait déjà explorer ce pouvoir, que je n'aurais qu'un soutiens technique à lui donner. Mais je ne pensais pas que mes pensées seraient aussi éloignée de la réalité.

- À vrai dire... Je n'ai jamais essayé d'atteindre mes limites. J'essaie principalement de donner vie à des animaux, car j'ai toujours peur que ça part dans tous les sens et que je ne sache plus rien contrôler. Déjà avec un animal, je n'arrive pas à les maitriser totalement.

Elle avait sans doute relâcher sa concentration un instant car l'oiseau se mit à voler de façon totalement aléatoire, sans que je ne quitte la jeune femme des yeux, je l'observais simplement du coin de l'oeil, sachant que rien ne pourrait arriver avec une créature aussi inofensive. Puis sans qu'un changement ait lieu dans l'attitude de la jeune femme l'oiseau se posa juste à côté de l'élève.

- Et l'énergie que ça me prend, presque rien. Je ne sens presque pas quand j'utilise mon pouvoir puisque je ne fais que des petits essais. Je n'ai jamais essayé de voir en grand je l'avoue. Par contre, ça demande beaucoup de concentration.

Oui, la concentration était le point clef de tous les Starths, ce qu'elle semblait savoir et ignorer à la fois. Je tâcherais de lui enseigner correctement les choses, qu'elle ne soit jamais laisée. Visiblement, elle avait quelques lacunes dans son domaine, mais rien de facheux. Les yeux de la jeune femme se fermèrent un instant, et je ne perdis rien du spectacle, il retourna sur la feuille de la même façon dont il était arrivé parmis nous, il traversa la feuille comme si elle était un mirroir. Il était temps de commencer la première leçon, et cette leçon serait déterminante pour le reste de sa vie. Du moins, déterminante pour l'enseignement que je lui fournirais. D'un ton calme et posé je repris la parole, sans la quitter du regard.

- Maintenant Alice, sache que la réponse à ta question déterminera bien des choses. Qu'attends-tu de moi et de ton pouvoir?

La question parraissait simple, mais toute une analyse devait être fait pour celui qui allait répondre, car il est impossible de répondre à la légère à ce genre de question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Jeu 17 Mai - 14:29

- Maintenant Alice, sache que la réponse à ta question déterminera bien des choses. Qu'attends-tu de moi et de ton pouvoir?

C'était question pouvait sembler facile, on pouvait même dire que c'était un jeu d'enfant d'y répondre. Mais, c'était complètement le contraire. Cette bête question demandait réflection, cette même bête question allait me faire creuser les meninges. Ce que j'attendais de mon pouvoir... Une question pertinente à laquelle je n'ai jamais vraiment réfléchis. C'était bien beau de s'entrainer, c'était bien beau de les cacher, mais qu'est-ce que je voulais en faire ? Il me fallu plusieurs minutes de réflections. Mes idées se mélangeaient, mes hypothèses aussi, des souvenirs me revenaient en tête. Sans que je m'en rende compte, j'avais commencé à griffonner n'importe quoi sur mon bloc de feuilles, ça m'aidait toujours à mieux réfléchir. J'avaispris un air sérieux que peu de gens ont pu voir jusqu'à présent. Cet air, je ne le prennais que seule dans ma chambre quand je me posais des questions sur la vie. Cet air qui ne va pas avec le reste mon physique. Cet air qui me fait froncer les sourcils.

Après une réflection intense, une feuille blanche devenue gris à force de dessiner tout et n'importe, je releva la tête, laissa tomber mon bloc de feuilles par terre. Je savais que ma réponse allait jouer sur mon futur par apport à mon pouvoir, donc elle pouvait presque changer ma vie dans un sens. Je regardais le prof droit dans les yeux, j'avais toujours mon air sérieux avec de la détermination dans mon regard, comme si j'allais franchir un mur deux fois plus haut que moi et que j'étais sûre d'y arriver, alors quand réalitée, j'allais simplement répondre à une question.

- Ce que j'attends de vous, professeur, est banal. D'abord, j'attends de vous que vous m'appreniez à maîtriser mon pouvoir, ce qui est un peu l'intérêt de ce cours. Mais, ce n'est pas tout, j'aimerai aussi que vous m'appreniez à aller jusqu'à mes limites, que vous m'appreniez à ne plus avoir peur de mon pouvoir, que vous m'appreniez à aimer, dans un sens, mon pouvoir. Que j'apprenne à vivre avec. Ce que j'attends de mon don ? Cela est une bonne question, il me faudrait peut-être plusieurs heures de réflections avant de pouvoir l'affirmer et que je sois sûre à 100% . Mais je sais que j'aimerai aider les gens, peut-être pourrais-je rendre des gens heureux grâce à lui. Mais sinon, il y a des milliers de façons dont je pourrais utiliser mon pouvoir, donc je ne suis pas encore tout à fait sûre.

J'avais déballé mon texte avec une lenteur étudiée. Je n'avais pas été trop lentement non plus. J'avais pris une voix neutre, c'était seule que j'arrivais à mieux contrôler. Mes yeux fixaient le prof. On pouvait y lire un questionnement intense pour savoir si j'avais bien répondu ou non, mais il n'y avait pas de traces de doutes. C'était presque une grande première, car tout le monde à des doutes, mais pas cette fois. Cette fois j'étais sûre de moi. Toute naïvetée avait déserté mon visage, je le savais, car c'était souvent comme ça quand je répondais très sérieusement à quelqu'un. La plus part du temps, les gens étaient choqués par ça. Ce n'était pas un problème, j'avais l'habitude qu'on me prenne pour le gentille fille qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Personne ne se doutait que je pouvais sortir des trucs intelligent ou même réfléchir intensement, car les gamins ne font pas ça. Mais, je n'étais plus une gamine, malgré les apparences. Moi, j'aimais lire, réfléchir à des questions que tout le monde se pose sans jamais vraiment faire attention. J'aimais ça, même si ce n'était pas ce que les enfants font.

Je ramassa mon bloc de feuilles que j'avais laissé tomber quelques secondes avant. Je le remis dans mon sac enattendant la réaction du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Jeu 17 Mai - 19:21

Elle laissa un moment de silence, seulement troublé par le bruit de son crayon sur le papier. Mon entraînement martial était sans doute ce qui me donnait un air si abrupt au départ, mais qui finalement, s'atténuait avec le temps. Enfin, je crois. Lorsqu'elle me répondit, elle avait un air déterminé, comme si elle s'apprétait à remporter une immense victoire. Intérieurement, ça me faisait sourire. Il n'était pas si simple de progresser, ni même de comprendre certain énoncé.

- Ce que j'attends de vous, professeur, est banal. D'abord, j'attends de vous que vous m'appreniez à maîtriser mon pouvoir, ce qui est un peu l'intérêt de ce cours. Mais, ce n'est pas tout, j'aimerai aussi que vous m'appreniez à aller jusqu'à mes limites, que vous m'appreniez à ne plus avoir peur de mon pouvoir, que vous m'appreniez à aimer, dans un sens, mon pouvoir. Que j'apprenne à vivre avec. Ce que j'attends de mon don ? Cela est une bonne question, il me faudrait peut-être plusieurs heures de réflections avant de pouvoir l'affirmer et que je sois sûre à 100% . Mais je sais que j'aimerai aider les gens, peut-être pourrais-je rendre des gens heureux grâce à lui. Mais sinon, il y a des milliers de façons dont je pourrais utiliser mon pouvoir, donc je ne suis pas encore tout à fait sûre.

Cette tirade me tira une moue joueuse. Elle attendait de moi? C'était touchant dans un sens, mais j'attendais d'elle plus qu'elle n'attendait réellement de moi. Mais sa réponse restait plausible, découvrir ses propres limites, c'est ainsi que l'on progresse. Le discours avait une certaine monotomnie qui accentuait la sensation d'information. Enfin, c'était à mon tours de répondre, mais je pris mon temps, comme elle avait prit le sien, laissant le silence s'installé. Silence qu'elle mit à profit pour ranger son bloc d'ailleurs.

- Jeune fille... Tu es bien... Franche je dirais. Trop peut-être. Dans une certaine mesure, ta réponse me confirme déjà ce que j'ai cru comprendre de toi. Mais laissons ça de côté, ton côté culotté me plaît. Durant le temps que tu apprendras sous ma tutelle, tu devras tâcher de trouver les réponses en toi. Je ne suis pas le genre de personne qui préviligie un type de pouvoir, alors nous allons commencer puisque tu es incapable de répondre. Tout d'abord, je veux que tu crois en une chose, qui selon toi est impossible.

Je lui pris son sac et me relevais, en le tenant à bout de bras.

- Je veux que tu crois dur comme fer qui si je lâche ce sac, il tombera vers le haut. Je saurais si tu n'y crois pas vraiment.

Cet exercice avait pour but de montrer la puissance de l'esprit, car effectivement, lorsque je lâcherais se sac, il monterait, dans sa tête du moins. Mais ça, inutile de le lui préciser.

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Sam 19 Mai - 11:05

- Jeune fille... Tu es bien... Franche je dirais. Trop peut-être. Dans une certaine mesure, ta réponse me confirme déjà ce que j'ai cru comprendre de toi. Mais laissons ça de côté, ton côté culotté me plaît. Durant le temps que tu apprendras sous ma tutelle, tu devras tâcher de trouver les réponses en toi. Je ne suis pas le genre de personne qui préviligie un type de pouvoir, alors nous allons commencer puisque tu es incapable de répondre. Tout d'abord, je veux que tu crois en une chose, qui selon toi est impossible.

Quand il eut fini son petit discours, il prit mon sac. J'eu une forte envie de le lui arracher des mains. Ce sac était précieux pour moi. En plus, il contenait mes affaires de dessin, je ne pouvais pas vivre sans. Oui, le dessin c'était plus qu'une passion, c'était un peu le chemin de ma vie, sans lui, je ne sais pas ce que je serais devenue. Je regardais mon sac, j'avais tellement envie de le reprendre pour le garder près de moi. Enfin, je leva mes yeux de mon sac pour regarder le prof d'un air interrogateur. Qu'est-ce qu'il allait faire avec mon sac ? Allait-il le lâcher ? S'il faisait ça, je ne sais pas ce qui me retiendrais de hurler. Je ne suis pas comme ça d'habitude, mais quand on touche à mes affaires de dessin, je ne rigole plus.

- Je veux que tu crois dur comme fer qui si je lâche ce sac, il tombera vers le haut. Je saurais si tu n'y crois pas vraiment.

Il fallait que j'y crois ? Je pouvais l'imaginer. Voir des images dans ma tête était tout simplement une des mes spécialités. Mais, y croire, je ne sais pas si j'y arriverais. C'est sûre que je croyais à des choses imaginaires, mais pas quelque chose qui déjouait les lois de la physique. C'était presque impossible que mon sac tombe vers le haut. Dans un sens, je voulais que ça soit vrai. Je le voulais parce que je ne souhaitais pas qu'il tombe par terre comme un vulgaire objet.

Je fixais le sac, essayant de l'imaginer monter comme un ballon remplit d'hélium. C'était comique à imaginer, mais c'était irréel. Je savais que si le prof lâchait mon sac il tomberait. L'exercice était compliqué. J'essayais d'y croire, sans grand succès. L'imaginer était un jeu d'enfant. Je ne pouvais tout simplement pas y croire. Je reporta mon attention sur le prof.

- Je vais être franche, je n'y arrive tout simplement pas.

Je fis la moue, ça m'énervait de ne pas réussir à y croire.


Dernière édition par Alice Hinckel le Dim 20 Mai - 11:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Dim 20 Mai - 9:18

Le regard de la jeune fille aurait put me tuer si elle avait eut des armes à la place des yeux, son sac semblait représenter bien plus que je ne pouvais l'imaginer. Tant mieux, ça la motiverait d'autant plus. Avec un petit sourire je l'entendis me dire ce qu'elle avait à dire. Sans qu'elle ne s'en rende compte, enfin je l'espérais, je la plongeait dans l'illusion de la réalité.

- Je vais être franche, je n'y arrive tout simplement pas.

Oui, elle n'y arrivait pas, c'est normal. Je lâchais le sac que je rattrapais à quelques pouces du sol. Bien entendu ce n'était qu'une illusion, mais elle était censé l'ignoré. Je la regardais avec insistance avant de parler tout bêtement.

- Et toi jeune fille, crois-tu en la douleur que cause un coup de cravache? Je vais t'expliquer calmement le principe, et j'espère que tu comprendras.
Ce que je te propose c'est d'accepter cette règle simple qui s'appel l'Al'ar, on l'utilise pour le dressage en général. Et ne te trompe pas, je dresse ton esprit. Tu apprendras deux choses fondamentales avec moi, d'une part à croire en l'impossible pour ton propre bien et ensuite diviser ton esprit en plusieur parties pour pouvoir contrôler tes dessins sans oublier ce qui t'entoure.


J'avais tout exposé, même si ça paraissait débile, et l'exercice ne prendrait pas fin de si tôt. Elle devrait croire au fait que ce sac monterait en dépit de l'évidence qu'il tomberait et qu'il tomberait effectivement. C'était un apprentissage difficile je le savais, mais nécessaire.

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Dim 20 Mai - 14:51

Quand j'eus à peine terminer ma phrase comme quoi je n'arrivais pas à croire que mon sac allait tomber, le jeune prof lâcha mon sac. Mais il était complètemenr dingue. J'eus envie de me précipiter sur mon sac pour ne pas qu'il tombe par terre. Je m'étais relevée entre temps, car ça serait difficile de rattraper mon sac assise. Juste quand j'allais faire un pas en avant pour le rattraper, pour ne pas qu'il touche le sol, le prof le rattrapa. Je laissa échapper un soupir de soulagement. Il n'était pas tombé, c'était le principal. Je lança quand même un regard noir au prof. Ce n'était pas mon genre de "défier" un prof de la sorte, mais trop c'était trop.

- Et toi jeune fille, crois-tu en la douleur que cause un coup de cravache? Je vais t'expliquer calmement le principe, et j'espère que tu comprendras.
Ce que je te propose c'est d'accepter cette règle simple qui s'appel l'Al'ar, on l'utilise pour le dressage en général. Et ne te trompe pas, je dresse ton esprit. Tu apprendras deux choses fondamentales avec moi, d'une part à croire en l'impossible pour ton propre bien et ensuite diviser ton esprit en plusieur parties pour pouvoir contrôler tes dessins sans oublier ce qui t'entoure.


Bien sûr que je croyais en la douleur d'un coup de cravache, puisque c'était réel. Qui n'y croyais pas ? Il m'expliqua ce qu'on allait faire en cours. Dans un sens, ça n'avait pas l'air bien compliqué, mais il ne faut jamais se fier à l'apparence. Regardez moi, on dirait que je ne sais pas me débrouiller seule, et pourtant, j'y arrive très bien. J'avais noté tout ce qu'il venait de me dire d'en un coin de ma tête. Je savais que j'allais le retenir, j'étais très douée pour ça. Je regarda de nouveau mon sac, j'avais tellement envie de le récupèrer. Bon tant pis, je me lança.

- Puis-je récupèrer mon sac, s'il vous plaît ?

Je n'avais pas besoin de lui dire que cet objet avait de la valeur à mes yeux, même s'il avait dû le remarquer. Je n'avais pas besoin de lui dire pourquoi il avait de la valeur, tout simplement. C'était mon droit de trouver de la valeur à ce sac et c'était mon droit de le récupèrer. Ca avait l'air peut-être stupide de poser cette question après son explication, mais je n'en avais rien à faire. Je voulais absolument mon sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Dim 20 Mai - 16:55

Elle était totalement remontée contre moi, ce qui me donnait envie de rire, après tout j'étais là pour lui apprendre les choses, peu importe la façon, et puis chose qu'elle ignorait, nous étions dans une illusion, en réalité son sac l'attendait bien gentillement dans mes mains, sans aucun dommages. Sans doute était-ce ce que je trouvais drôle dans la situation. Après tout si elle n'était pas capable d'admettre l'impossible, sa vie future lui parraîtrait bien fade.
Lorsque l'on imagine l'impossible alors tout prend des allures de surprise et au final ne vous surprennent pas tant que ça, vous laissant le temps de vous adapter.
En revanche elle ne voyait que son sac, sans doute y tenait-elle énormément, tant mieux elle en serait d'autant plus motivée.

- Puis-je récupèrer mon sac, s'il vous plaît ?

- Non.

La réponse sortit immédiatement d'un ton non pas joviale mais neutre. Elle ne le récupèrerait que lorsqu'elle pourrait croire en l'impossible. Et j'avais trouvé sa cravache, c'était donc ainsi que cela se passerait. Elle allait craindre pour ses biens, et elle finirait par se convaincre elle même qu'il ne pourrait rien leur arrivé s'ils tombaient vers le haut. Alors avec la même neutralité je pris la parole, en ayant laissé préalablement un moment de silence s'étirer un peu.

- Tu tiens à ce sac. Soit, alors il faut absolument qu'il monte pour ne pas que son contenu ne se brise au sol. Tu n'es pas d'accord? Alors tu as trouvé ta cravache, les sentiments que tu as pour ce sac.

Je lui servis juste un petit sourire d'excuse, qui pouvait tout aussi bien signifier désolé pour toi, mais ce sac sera bientôt dans un triste état comme désolé de te faire subir autant de stress dès ton premier cours.

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Lun 21 Mai - 18:51

Directement après que je lui aie demandé de si je pouvais reprendre mon sac, le prof me répondit que non, je ne pouvais pas. Je n'aurais jamais du prendre mon sac, ni même mon bloc de feuilles et encore moins mes crayons. C'était de ma faute, je n'avais qu'à le laisser dans ma chambre, ça m'apprendra. Je notais dans un coin de ma tête de ne plus prendre mon bon matériel de dessin pour venir dans ce cours. Là prochaine fois, je prendrais de bêtes feuilles blanches A4, un crayon gris dont j'avais machouillé le bout à plusieurs repises et point à la ligne. Ca ne servait à rien de s'acharner, le prof ne me rendrait pas mon sac avant que j'aie réussi son exercice. Il fallait que je croie en mes capacités à imaginer l'impossible.

- Tu tiens à ce sac. Soit, alors il faut absolument qu'il monte pour ne pas que son contenu ne se brise au sol. Tu n'es pas d'accord? Alors tu as trouvé ta cravache, les sentiments que tu as pour ce sac.

Je regardais le prof comme s'il n'était pas là. C'était peut-être étrange à imaginer, mais c'était vraiment ça. Je le regardais sans vraiment le regarder. Je me laissa tomber sur le pouf où j'étais assise en début de cours. Je n'avais pas de raisons de rester debout. Je pris une grande bouffée d'air, je fis le vide dans ma tête. Il fallait que je croie que ce satané sac monte. C'est vrai ce que disait le prof, il ne fallait pas que le contenu se brise. Je savais que le prof n'irait pas jusqu'à casser les objets d'un élève pour qu'il réussise à croire en l'impossible. J'étais assez ouverte d'esprit, donc pourquoi ne pourrais-je pas croire en l'impossible ? Peut-être parce que mon ancienne prof de sciences me rabattait les oreille avec son cours. Si jamais cette dernière entendait la conversation que j'avais avec mon prof actuel, elle se serait mise à crier que c'était complètement impossible qu'un sac monte si on le lâchait. Je laissais apparaître un sourire sur mes lèvres. Rien que pour déplaire à cette vieille peau de prof de sciences, je voulais bien y croire à l'impossible.

Après être sortie de mes rêveries, je ne fixa pas le sac, mais les yeux du prof. Il voulait que je croie que le sac allait monter ? D'accord, j'allais y croire. Je pris une profonde inspiration. D'abord, je l'imaginais voler comme je l'avais fait au début. Ensuite, doucement je me forçais à y croire et doucement, je me persuadais toute seule que c'était possible. Ce n'était pas si difficile que ça en faite d'imaginer quelque chose qui n'était pas possible. Il suffisait de trouver la motivation pour le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Lun 21 Mai - 19:15

Elle se laissa tomber en arrière pour finalement m'ignorer royalement. Une attitude gamine, mais tout aussi gamine que la mienne ne la privant de son sac. Lui en vouloir serait bien trop puérile. Soudainement quelque chose changea dans le regard de l'enfant, puis ses yeux se rivèrent dans les miens. Elle y croyait, finalement elle y était arrivé. Mon sourire ne me quittait pas. D'un mouvement lent je dessérais ma prise du sac, puis finalement comme la gravité le voulait il tomba, mais encore une fois je le rattrapais. Je le remis encore en hauteur avant de le relâcher et cette fois il monta. Bien entendu elle ignorait que c'était une illusion, et donc inutile de le lui dire. De toute façon, le cours allait passer sur autre chose. A présent, la forcer à diviser son esprit. Enfin d'abord, une petite leçon.

- Bien Alice... Alors deux leçons découlent de cet exercice. Malgré l'évidence de ce monde, la foi en une chose peut être bénéfique. En revanche croire en l'impossible peut te perdre. Tu devras apprendre à distinguer les moments propices pour réaliser cet exercice. Chaque soir tu te forceras à croire qu'une pierre qui tu aura ramassé tombera vers le haut lorsque tu la lâchera, et ceux durant une heure.

Je m'asseillais de nouveau face à elle, laissant le sac tomber au sol, avec un bruit de bois et de métal. Puis avec un sourire je fis disparaître l'Illusion, et son sac se trouvait à ses pieds, posé. Rien n'avait changé, son contenu était intact au possible. Je lui souriais, le prochain exercice lui développerait la puissance.

- La puissance de l'esprit l'emporte sur celle du corps et du Nonde en général. Retiens bien ça Alice. Cet exercice tu mettras peut-être des années avant de le réussir, mais il te sera utile. Représente toi ton cerveau comme un compartiment fragmenté. Sépare ton esprit en deux, l'une de tes facettes cachera un objet de ton choix dans ce dédale, et l'autre cherchera le dit objet. C'est tordu j'en conviens, mais grâce à ça, tu sera capable de maîtriser n'importe quel création. En admettant que tu réussisse un jour.

Je lui souriais, plus parce que je savais qu'elle abandonnerait cet exercice rapidement que par sympathie. D'ailleurs pourquoi y arriverait-elle? Des maîtres zens n'y étaient pas parvenus, malgré leur domination sur l'esprit.

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Mer 23 Mai - 18:25

Encore une fois, le prof lâcha mon sac. Je regardais le sac tomber comme si de rien n'était. Il le rattrapa comme je l'avais pensé. Il le remit à la même hauteur qu'avant qu'il ne le lâche. Peut-être qu'il s'amusait à savoir quand il n'arriverait plus à le rattraper. Mais, ce ne fut pas le cas. Quand il lâcha le sac, il monta. Je regardais le sac, les yeux écarquillés. Comment ça se faisait qu'il montait ? Je pouvais y croire, mais le voir me fit un choc. Je me demandais si le prof n'avait pas utilisé un tour de passe-passe. Mon regard allait du prof à mon sac, mon sac volant.

- Bien Alice... Alors deux leçons découlent de cet exercice. Malgré l'évidence de ce monde, la foi en une chose peut être bénéfique. En revanche croire en l'impossible peut te perdre. Tu devras apprendre à distinguer les moments propices pour réaliser cet exercice. Chaque soir tu te forceras à croire qu'une pierre qui tu aura ramassé tombera vers le haut lorsque tu la lâchera, et ceux durant une heure.

Je l'écoutais attentivement. Il venait de s'asseoir sur le pouf en face de moi. J'entendis un bruit sourd, tourna la tête. Mon sac venait de s'écraser violemment au sol. Je faillu pousser un cri, avant de me rendre compte qu'il était de nouveau à mes pieds intact. Je passais mon regard de l'endroit où le sac était tombé et celui où il se trouvait à présent. Je n'avais pas révé. Il était vraiment tombé. Que s'était-il passé ? Je regardais le prof d'un air interrogateur. Je me posais une question en particulier. Quel était son don ? Il avait laissé plané le mystère. Le jeune homme ne me dirait certainement pas ce qu'était son pouvoir. Se serait moins drôle si je le savais, voyons. Il me souriait, mais je ne savais pas définir ce qui se cachait derrière ce sourire.

- La puissance de l'esprit l'emporte sur celle du corps et du Nonde en général. Retiens bien ça Alice. Cet exercice tu mettras peut-être des années avant de le réussir, mais il te sera utile. Représente toi ton cerveau comme un compartiment fragmenté. Sépare ton esprit en deux, l'une de tes facettes cachera un objet de ton choix dans ce dédale, et l'autre cherchera le dit objet. C'est tordu j'en conviens, mais grâce à ça, tu sera capable de maîtriser n'importe quel création. En admettant que tu réussisse un jour.

Il se remit à sourire de plus belle. Ce sourire qui signifiait que je n'y arriverai certainement jamais. Il croyait que je n'y arriverais jamais ? C'est ce qu'on allait voir. J'éttais sûre de ne pas réussir du premier coup. J'étais sûre que dans 5 ou 6 mois je n'y serais toujours pas arrivée. Mais avec de la volontée, j'y arriverais. J'y travaillerais. Rien que pour lui prouver que j'en étais capable et pour me le prouver à moi-même. Je lui fis un sourire enfantin.

- Et vous ? Est-ce que vous étes déjà arrivés ? Ou me demandez-vous quelque chose que même vous, vous n'arrivez pas à faire ?

Je ne connaissais absolument pas la réponse. Mais, s'il me demandait de le faire c'est qu'il savait très certainement le faire. Je ne voulais pas croire à ce que je pensais, je voulais l'entendre de sa bouche. Je voulais savoir s'il y arrivait, c'était simple comme question. Je le regardais dans les yeux, ils ne montraient aucune émoiton, ma bouche était redevenue normale, pas un sourire à l'horizon, mes mains étaient posées sur mes genoux et ne bougeaient pas. On aurait dit une statue si je ne respirais pas, même si je bougeais un peu sans m'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Mer 23 Mai - 19:39

- Et vous ? Est-ce que vous étes déjà arrivés ? Ou me demandez-vous quelque chose que même vous, vous n'arrivez pas à faire ?

Ce fut les paroles qu'elle m'opposa. Mais dommage pour elle, oui j'y arrivais, depuis un bon moment, car il m'avait fallu vite me discipliner pour attaquer et défendre en même temps. Mais le plus drôle était que lors d'une de mes séances d'entraînement, j'avais réussit à me piéger moi même. Mais cela, j'allais le lui raconter.

- Oui, je peux le faire. J'ai mit un certain temps, mais je l'ai fait. La véritable question est plutôt de savoir si tu arrivera à ne serait-ce que te concentrer assez pour te diviser. Pour ma part, j'ai réussit à me faire chercher un objet durant trois heures, pour finalement demander de l'aide à l'autre partie, qui en réalité n'avait rien caché du tout. Elle attendait, j'attendais, de voir combien de temps je mettrais avant de jetter l'éponge. J'ai beaucoup rit de moi ce jour là.

La jeune fille à la chevelure plus rouge que le sang ne semblait pas vraiment affecté par ce revirement de situation quant-à son sac. Se doutait-elle de mon pouvoir? Non, je n'avais rien laissé transparaître, pas même un léger décalage dans mes mouvements. Pour croire en l'impossible, je m'étais convaincu qu'une infinité de réalité existaient, indépendement de la notre, et je n'en avais pas été loin. Alors je me penchais en avant pour la fixer droit dans les yeux.

- Dessine toi, et donne toi vie. Tu vas en avoir besoin. J'espère juste que ton double partagera ta conscience. L'exercice sera plus simple comme ça, puisque tu visualiseras tes deux parties.

La demande était à la fois monstrueusement simple et compliqué. Je ne mesurais absolument pas l'effort qu'elle devrait faire, si effort il y avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Ven 25 Mai - 18:48

- Oui, je peux le faire. J'ai mit un certain temps, mais je l'ai fait. La véritable question est plutôt de savoir si tu arrivera à ne serait-ce que te concentrer assez pour te diviser. Pour ma part, j'ai réussit à me faire chercher un objet durant trois heures, pour finalement demander de l'aide à l'autre partie, qui en réalité n'avait rien caché du tout. Elle attendait, j'attendais, de voir combien de temps je mettrais avant de jetter l'éponge. J'ai beaucoup rit de moi ce jour là.

Le prof sembla réfléchir. Moi, je ne montrera rien de mon étonnement. Il avait réussi à se piéger tout seul. C'était fort. Je ne sais pas si j'arriverai à faire ça un jour. Si j'arrivais déjà à séparer mon esprit et à cacher un objet avec une partie et le chercher avec une autre, je serai contente. Je regardais toujours devant moi, je regardais le jeune homme qui brisa le silence qui n'avait pas duré très longtemps.

- Dessine toi, et donne toi vie. Tu vas en avoir besoin. J'espère juste que ton double partagera ta conscience. L'exercice sera plus simple comme ça, puisque tu visualiseras tes deux parties.

Me dessner ? Je détestais devoir me dessiner. Je n'arrivais jamais à me faire. Bon, pas grave, j'allais essayer de faire de mon mieux. Je ne garantissais pas le résultat, mais se serait ça ou rien. J'ouvris mon sac qui était à mes pieds, je pris le bloc de feuilles blanches et mon crayon gris. Je commençais par la tête avec mes cheveux puis fit le cou. EN suite, le corps et tout ce qui va avec. je pris mes crayons de couleurs comme peut de temps avant pour l'oiseau, sauf que la couleur qui dominait mon dessin était le rouge. Je l'examina, je n'en étais pas très fière. Je n'arrivais toujours pas à me dessiner parfaitement. Déjà que je n'aimais pas certaines parties de mon corps, alors que d'habitude je dessine ce que j'aime quand j'en ai envie. Je ferma mon oeil droit, comme si je l'aurai mieux apprécié d'un autre oeil. Je le montrais le dessin au prof.

- Je ne suis pas certaine d'arriver à donner vie à ça.

Je me concentra, essayant d'imaginer le dessin bouger, avoir la même maladresse que moi, avoir les même manière de marcher. Je l'imaginais comme moi, puisque c'était moi. Je pensais que je me regardais dans le miroir et que mon reflet sortait de se miroir pour me saluer. Mon dessin ne bougeait pas. Je me mordillais la lèvre inférieure, il fallait que je me concentre plus. Je ferma les yeux. Je respirais fort, comme pendant qu'on fait un excercise physique pour ne pas avoir de pointes.

J'ouvris les yeux, une autre moi était devant moi. Elle se tenait debout, immobile à me regarder. Je faisais des yeux ronds, étonnées d'avoir réussi. Je respirais plus vite que d'habitude, comme s'il fallait que je récupère de l'air. Je me leva et toucha le bras de ma création. Mon clone me regarda dans les yeux. Celui-ci se retourna vers le prof et lui tira la langue. Il commença à courir dans toute la classe. J'en étais sûre, je ne savais pas encore la contrôler. Cette chose qui était sensée être moi, avait un caractère encore plus gamin que le mien. Je ne bougeais pas. Je ne faisais suivre que les mouvements du dessin animé qui courait dans la pièce. Je ne savais pas quoi faire.

[PS : Le dessin en question :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Lun 28 Mai - 19:52

Elle se pencha sur son sac et en sorti un crayon et son bloc de feuilles blanches. Je la fixais, attentif à ce qu’elle faisait. Etant face à elle je ne savais absolument pas à quoi ressemblerait son dessin, mais après tout inutile de me compliquer la vie, elle ferait ce qui doit être fait, un point c’est tout. Elle prit son temps sans trop le prendre. C’était agréable de voir qu’elle se donnait du cœur à l’ouvrage. Puis ensuite elle sortit ses crayons de couleur et commença à coloriser le dessin, je m’amusais en voyant la quantité de rouge qu’elle devrait utiliser. Là elle s’arrêta, me montrant le dessin, qui pourtant lui ressemblait parfaitement à mes yeux .

- Je ne suis pas certaine d'arriver à donner vie à ça.

Donner vie à ça ? Bien sûre qu’elle arriverait à se donner vie ! Enfin inutile de lui rajouter de la pression, elle m’en voulait assez d’avoir joué avec ses nerfs. Mais moi ça m’amusait, je dois bien le reconnaître. Ses paupières se scellèrent et finalement elle se concentra plus encore. Sans doute que donner vie à un être humain était difficile. D’un seul coup la fille sortit de la feuille, comme si elle sortait de l’eau. Lorsque la vrai des deux ouvrit les yeux, il me fut dès lors impossible de les distinguer, toutes deux étaient immobiles et avaient un air hagard. D’un seul coup, celle des deux qui me tournait le dos se retourna pour me tirer la langue avant de détaler comme un lapin dans toute la pièce. L’autre qui ne bougeait pas la regardait faire avec hébétude. Je souriais rapidement en m’approchant de celle immobile. Je posais ma main sur son épaule avant de me mettre à sa hauteur.

-Pas grave, concentre toi. Tu peux contrôler ta création, elle profite de tes doutes. C’est normale, tu ne dois pas hésiter et être sûre de tes résultats. Douter te fera échouer.

C’était en tout cas le constat que je pouvais faire, chaque fois que son attention était détournée ou quoi que ce soit du même style elle perdait tout contrôle sur son pouvoir. Or perdre le contrôle d’un être venu d’ailleurs pour investir la réalité pouvait vite devenir extrêmement dangereux.

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Mer 30 Mai - 17:40

Le jeune homme venait de poser sa main sur mon épaule. Je ne l'avais pas vu car j'étais comme hypnotisée par mon double, donc je sursauta un peu. Je ne m'attendais pas du tout à ce que le prof venait me poser la main sur l'épaule, ça ne m'avait même pas traversé l'esprit, pour vous dire. Je passais mon regard du garçon à mon reflet.

-Pas grave, concentre toi. Tu peux contrôler ta création, elle profite de tes doutes. C’est normale, tu ne dois pas hésiter et être sûre de tes résultats. Douter te fera échouer.

Essayait-il de me réconforter quelque peu avec son "Pas grave" ? Alors que quelques minutes plus tôt, il se moquait ouvertement de moi, qu'il avait mis mes nerfs à rude épreuve ? Je le regardais stupéfaite. De plus, il ne fallait pas que je doute de mes capacités... Ca devait être la partie la plus dûre pour moi. Croire en moi. Il fallait que je le fasse avant que moi numéro deux commence à tout casser. Ca m'était, une fois, arrivée que le dessin commence à tout casser. C'était, si je me rappelle bien, un petit ourson que j'avais dessiné pour mon propre plaisir. Ca avait été une très, mais alors là très, mauvaise idée. Il avait ravagé ma chambre, il avait tout retourné. Quand j'avais dû expliquer à ma mère pourquoi mon bureau était couché parterre, ça n'avait pas été beau à voir. J'avais été punie pendant 2 semaines.

Mon clone s'arrêta net ce qui me surpris. Elle s'asseya par terre comme si de rien n'était et nous regardait tour à tour, le prof et moi. Mon Dieu ! Cette création allait me rendre dingue. Elle changeait d'attitude comme on changerait sa chemise. Je m'approchais d'elle. Il fallait que je crois en moi. Je pouvais y arriver. Non ! Je devais y arriver. Je m'immobilisa à quelques centimètres de moi-même. Je tendis ma main à la miss devant moi. Elle prit ma main sans faire de caprices. Je l'aida à se relever et lui fit un petit sourire. Je tourna la tête vers le prof.

- Je crois que ça devrait aller maintenant...

Je lâcha la main de la fille et la passa dans mes cheveux. Je croyais en moi. Enfin, je croyais en moi pour pouvoir contrôler mon clone, c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 24

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Jeu 31 Mai - 18:34

Soudain, la gamine qui courait en tous sens s’arrêta pour revenir s’asseoir. J’appréciais d’un hochement de tête. En revanche l’attitude de la vrai Alice me fit comprendre qu’elle y était pour rien. En revanche elle réussit à la toucher sans qu’elle ne se dérobe, et alla même jusqu’à lui tenir la main. La tête de la vrai se tourna vers moi, et elle déclara :

- Je crois que ça devrait aller maintenant...

Qu’elle le croit et ça irait. Je lui faisais entièrement confiance. Enfin j’essayais. Et en cas de besoin je neutraliserais le dessin en une fois. Enfin, le moment n’était pas à imaginer le pire. Je décidais qu’il était largement temps de lui expliquer la suite.

-Bien. Maintenant… Amusons-nous un peu. Partages-tu son esprit ? Peux-tu sentir ce qu’elle sent ?

La question semblait tellement anodine, et pourtant il fallait qu’il en soit ainsi, il lui faudrait pour cet exercice créer une double liaison, l’une allant d’elle à sa création et l’autre de sa création à elle. Et encore un lien partiel, qu’elle puisse finalement chercher, et un jour parvenir à le faire sans aucune aide. Si elle n’arrivait pas à cela, je lui ferais croire qu’elle arriverait à séparer son esprit en deux, mais j’interviendrais, lui occultant son propre subconscient. Un exercice périlleux, mais ô combien nécessaire pour qu’elle prenne confiance en elle et décuple son pouvoir.

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Hinckel

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 21
Localisation : Sur une étoile filante...

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Donner vie aux dessins
Relations::

MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   Lun 4 Juin - 18:08

- Bien. Maintenant… Amusons-nous un peu. Partages-tu son esprit ? Peux-tu sentir ce qu’elle sent ?

Cette question semblait simple, presque banale. Mais je savais que cette question avait toute son importance pour ce qui se passerait ensuite. Je reporta denouveau mon regard sur mon clone, il me fit un sourire comme s'il était un enfant qu'on venait de gronder pour une bêtisse. Le moi numéro deux était définitivement plus gamine que moi. Même si ses traits étaient les mêmes que les miens, elle jouait mieux avec pour faire passer son côté doux comme un agneau, fragile comme une fleur ou encore comme une gamine qui venait d'avoir ses 12 ans. D'un part, j'étais émerveillée qu'elle puisse jouer si bien avec nos traits, mais dans le fond, je savais qu'elle faisait ça pour que je ne fasse plus attention à ce qu'elle allait faire.

- C'est difficile à décrire... J'ai l'impression qu'elle est une partie de moi, mais je peux complètement l'ignorer si j'en ai envie. Je n'ai pas essayé, je le sais juste. Je sais à quoi elle pense quand elle nous regarde avec ses yeux doux, je sais ce qu'elle compte faire si ça marche.

Je n'avais pas détourné les yeux du fameux "elle". Pas parce que j'avais peur de ne pas la contrôler, simplement parce que je voulais savoir comme elle arrivait à mieux utiliser ce visage enfantin qui est le mien depuis plus longtemps qu'elle. Je passa une main dans mes cheveux et mon reflet fit de même, mais avec un peu plus de grâce. On aurait dit une version de moi améloriée. Ca me faisait un certain choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier cours de Maîtrise Starth: Présentation, introduction, premiers pas vers une maîtrise.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» Les codages HTML de tata Melow || PREMIER COURS : création d'une boîte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarthClyde :: RPs suspendus-
Sauter vers: