Lorsque la haine se mêle à la magie, il faut savoir faire un choix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]

Aller en bas 
AuteurMessage
Charly Sweet

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 31/03/2012

Journal de bord
Age:: 18 ans
Pouvoir:: Contrôle Météorologique
Relations::

MessageSujet: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Ven 20 Avr - 18:42

Quand arrive le week-end, il y a pas mal de choses que font les élèves de StarthClyde. Beaucoup s’éclate dans des lieux divers voir insolite... t il faut croire que moi, je tiens de ma mère. Attirer par un feu de camp sur la plage, j'avais été gracieusement invité par certain élèves pour venir danser et me défouler. Ma mère habitait pas loin dans un vieux manoir sur les falaises, il était facile pour moi de rejoindre la plage pour venir me balader. Même la nuit, cet endroit avait quelque chose de fascinant... Alors quand c'était pour une fête... Exceptionnellement t, j'étais sortie en douce, ma mère n'était pas au courant que je sortais se soir parce que j'avais reçu le sms un peu tard... tant pis, de toute façon je n'avais jamais été un modèle de sainteté. Résultat je m'étais habillé en vitesse, sans prendre la peine de mettre mes lentilles de couleur et j'avais filer jusqu'à la fête en quatrième vitesse.

Les minutes passèrent puis les heures. Enfaite je ne savais pas depuis combien de temps j'étais là à m'amuser, danser, boire et fumer. J'avais encore toute ma tête, je buvais doucement, riant avec certains élèves alors que je crachais longuement la fumée de ma cigarette. Je passais du bon temps mais je savais que je ne pourrais pas rester là éternellement, ma mère risquait de se rendre compte de mon absence... Cette maudite sorcière... Je secouais la tête à cette idée et portait ma bière à mes lèvres alors qu'une des filles un peu éméchée complimentait le vernis noir qui ornait mes ongles longs. je poussais de rire. Les gens bourrés me faisait marrer. Avec eux on pouvais s'attendre au pire, quoi qu'il arrive. Il y avait les bourrer attachant, ceux qui picole et devienne doux comme des agneaux et ont tendance à rester accrocher à votre cou a réclamer des câlins et vous dire combien il vous aime. Les bourrés méchant, qui eux cherche les ennuis et frappe tout ce qui bouge quitte à déclencher une bagarre générale (eux me font particulièrement rire), les bourrés dépressif qui passe leur temps à pleurer en expliquant (quand on arrive à traduire ceux qu'il disent entre chaque pleurs) combien la vie est injuste avec eux. Bref, tout ça pour dire que l'espèce humaine est pitoyable mais qu'au finale, sans elle je m’ennuierais bien. Finalement je m'éloignais pour danser dans un coin et quand j'en eux assez, je posais ma canette de bière vide et filais marcher un peu sur la plage, pieds nus dans le sable. Il serait bientôt l'heure de rentrer... Alors je profiter de mon temps libre pour me mettre au calme, décuvé un peu et observer la lune. Vraiment magnifique, le plus drôle c'était de voir comme mes yeux y ressemblait. J'esquissais un sourire, fermant les yeux alors que mes pieds nus se retrouvais dans l'eau, les vagues s'écrasant contre mes jambes. le silence me fit le plus grand bien... Mais voilà, je n'étais pas seule et ce que j'ignorais c'est que j'allais faire la plus étrange des rencontres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usui Harusame

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/04/2012

Journal de bord
Age:: La vingtaine
Pouvoir:: Vampire
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 25 Avr - 8:17

Est-ce que j’étais vraiment de retour ? Un sentiment familier me taraudait quand je marchais dans la rue mais ténu, à peine existant. Comme si ces lieux n’étaient que des cousins de ceux que j’avais quittés, des copies ou le remake d’un film. Le quartier marchand se trouvait toujours au même endroit mais les boutiques changeaient d’enseigne. Des vendeurs ne prodiguaient plus leur conseil, remplacés par des inconnus, tandis que d’autre me paraissait trop vieux pour que ce soit bien eux. Je pris d’ailleurs soin de rester loin de leur regard. Je n'avais pas peur de les rendre fou ou de leur faire craindre l'apparition d'un fantôme, je tenais juste à éviter d'attirer l'attention. On n'y gagnait rien de bon.

Mon emménagement dans ma nouvelle chambre de l'école s'était déroulé rapidement et sans accroc. Mes affaires tenaient dans deux valises, pas de quoi passer des heures à les ranger. D'autant plus qu'à l'intérieur de ces murs, je me sentais oppressé. Rien que la vue du nouveau portail et de la silhouette du bâtiment m'avait arraché une série de frisson le long du dos. Ici, les yeux bleu ciel paraîtraient presque me fixer derrière le détour d'un couloir. Être installé dans les quartiers réservés aux professeurs par contre était une bonne chose. Moins familiers pour moi, ils m'évitaient de m'attarder sur les souvenirs liés aux dortoirs des élèves. Finalement, j'avais attendu la nuit pour m'échapper, descendant par la fenêtre pour rejoindre le jardin. Je ne me sentais pas capable de dormir pour le moment.

Mes pas me conduisirent jusqu'au bord de la mer. L'air iodé se fit de plus en plus présent. Son odeur chassa en partie mes démons alors que je vidais mon esprit, rejetant mes pensées. Des voies joyeuses, de la musique et des cris rieurs me tirèrent de mon calme apparent et me mirent sur mes gardes. Trop stressé … Je soupirais profondément et escaladais une dune, mes bottes s'enfonçant profondément dans le sable fin. Arrivé près du but, je m'accroupis et jetais un œil par dessus le sommet. Une grande fête se déroulait sur la plage. Les temps changeaient mais certaines traditions restaient bien ancrées ! Je distinguais les formes dansantes des élèves à la lueur des bidons au contenu enflammé. De nombreuses bouteilles gisaient déjà, couchées autour de la table à moitié dégarnie. J'aperçus quelques tentes plantées à l'opposée de la mer où se trouvaient sûrement ceux que l'alcool avait déjà vaincu. Des mouvements dans les ombres du rivage m'apprirent que certains se baignaient ou jouaient dans les vagues. Ce spectacle me rappela des événements semblables et m'arracha l'ombre d'un sourire. J'allais me détourner pour continuer mon chemin quand une silhouette parmi les plus proches de mon perchoir attira mon attention. Une impression de déjà vu … Les flammes me révélèrent son visage et je manquais de défaillir, écarquillant mes yeux sanglants. Camy ?!

J'avais suivi la jeune femme s'écartant des festivités. Elle avait complètement changé de style et teint ses cheveux en rose mais ses yeux … Personne ne pouvait lui ressembler aussi bien, c'était forcément elle. Ses pouvoirs de sorcières l'avaient protégé du temps aussi efficacement que le sang que j'ingurgitais. Même mieux puisque j'avais pris quelques années au début de mon errance. Mon enthousiasme s'effrita tout aussi vite qu'il était apparu. Nous ne nous étions pas quitter en très bon termes. Mon ressentiment enfla et ma mine s'assombrit. Mes crocs me démangeaient même si je savais qu'elle pouvait me mettre au tapis. Je devais me reprendre. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis non ? J'essayais de me convaincre que ma vie ne s'était pas arrêté à ma fuite de l'école, que ce que j'avais vécu jusqu'à maintenant n'avait pas été qu'une sorte de songe éveillé. Je feulais faiblement pour me ressaisir et baissait mon demi-masque. Elle m'aurait sûrement reconnu avec mais je détestais m'exprimer avec ce bout de tissu devant la bouche. Je m'arrêtais derrière elle alors qu'elle trempait innocemment ses pieds dans l'eau. Ma voix rompit le calme ambiant, où se mêlait la musique lointaine de la fête et le bruit des vagues.


Les rituels de magie t'ont bien conservé. Je ne pensais pas te découvrir à rejouer le même scénario. Même si tu danses toujours aussi bien, ne t'attends pas à ce que je t'invites comme avant, Camy.

Ma voix n'avait aucune chaleur mais je n'étais pas hostile pour autant. En fait, étrangement, ce que je voulais en cet instant, c'était juste peindre la surprise sur son visage. Une envie presque enfantine mais indéniable, mon humeur se détériorerait probablement au fil de notre discussion ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly Sweet

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 31/03/2012

Journal de bord
Age:: 18 ans
Pouvoir:: Contrôle Météorologique
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 25 Avr - 8:50

Parfois je me dis que le destin fait de bien drôle de choses, des rencontres auquel nous ne nous attentons pas et qui peuvent changer radicalement le cours de notre vie. Pourquoi? Peut être pour rendre le cours de notre vie plus intéressent. Je me posais rarement des questions d'ordre philosophique.. Sans doute était-ce du à la mer, le calme, l'odeur de sel, le vent dans mes cheveux. Je me sentais bien, j'en aurais presque eu envie de disparaitre dans cet océan. Après tout, qui s'en serait soucié ? Ma mère ? C'est une évidence. Qui d'autre ? Personne, parce que je rejetais mon entourage constamment, je ne prenait pas la peine ni le temps de m'attacher. L'amour était une source de problème, j'en savais quelque chose. Une voix me tira de mes pensées. Masculine, pas très grave, sans doute celle d'un adolescent où d'un jeune adulte. je me figeai en entendant ses mots... Rituels magique ? danser aussi bien ? Camy....? Quelqu'un avait le culot de me confondre avec ma mère. Je me retournai lentement, les pieds encore dans l'eau et posais mon regard argenté sur un inconnu à la chevelure argenté, aux yeux couleur de sang. Lui semblait me connaitre, enfin c'est ce qu'il croyait. Qui était-il ? Son visage ne me disait absolument rien, ni le timbre de sa voix.

"Désolé mec, tu te trompes de personne."

Furent les seuls mots que je lâchai sur un ton cinglant. Je voulais être tranquille, pas me faire emmerder par un dégénéré sortit dont ne sais où pour me confondre avec maman. Et depuis quand maman dansait ? Jamais je ne l'avais vu faire.. faut dire aussi que je ne l'avais jamais vu sortir du manoir. Comme si elle craignait l'extérieur. Je pivotais, tournant le dos au jeune homme qui d'ailleurs, avouons le, état plutôt attirant. Il dégageait un charme certain, quelque chose que je ne saurais expliquer. Un frisson remonta le long de mon dos. Rien à voir avec le froid, comme si mon 6ème sens me disais de me méfier de cet homme. Quelque chose clochait chez lui. Bien que je lui tournais le dos, je restais sur mes gardes. Inutile de prendre de risque. Lentement je glissais mes mains dans les poches de mon short en jean. J'essayais de me concentrer sur l'océan. Les vagues continuèrent de s'écraser sur mes jambes, mes pieds s'enfonçant dans le sable humide... Une délicieuse tentation, mais toute aussi bonne qu'elle était, elle ne me faisait pas oublier l'inconnu derrière moi à quelques mètres de là. Il me rendait incroyablement nerveuse... Qu'il dégage, avant que les choses ne dégénère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usui Harusame

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/04/2012

Journal de bord
Age:: La vingtaine
Pouvoir:: Vampire
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 25 Avr - 9:22

Je … Quoi ? Elle venait de m'expédier comme un timbré ou un de ces types bourrés quelques centaines de mètres plus loin. Aucune des réactions que j'avais envisagé ne s'approchait de celle-là. Elle n'aurait même pas pu me confondre avec un autre. Des yeux rouges, des cheveux gris, ces vêtements noirs, ma voix, mes allusions … l'envie de lui foutre la tête sous l'eau me traversa violemment. A la place, je lui agrippais l'épaule et l'obligeais à se retourner au lieu de m'ignorer comme ça. Mes doigts aurait pu s'enfoncer avec force dans sa chair mais la menace planante de ses pouvoirs m'en empêcha. Je ne la lâchais pas pour autant et la foudroyais du regard. Là, elle m'avait mis en colère.

A quoi tu joues ! Tu t'es flingué l'esprit à force de jouer à la magicienne ? T’arrive même pas à me reconnaître ? T'en connais combien des gars qui ressemblent à un vampire ? Comme si t'avais oublié mon visage ou mon nom, je te crois pas gâteuse à ce point-là. J'ai reconnu ton allure et tes yeux dès que je t'ai aperçu. Tu crois vraiment que quelqu'un pourrait te ressembler autant ?

Je feulais de mécontentement , de frustration. Elle se payait ma tête après toutes ces années et pour notre première rencontre. Cette … Rhhaaaaa ! J'aurais mieux fait de la laisser faire son tour de plage sans m'interrompre. En un instant, elle avait ruiné le calme que j'avais réussi à obtenir en me promenant jusqu'ici. Je la relâchais en la repoussant sans vouloir la propulser dans les vagues pour autant. Je devais arrêter de ruminer contre elle ou cette entrevue allait très mal finir. Et je n' étais pas venu pour chercher l'affrontement avec elle. Je n'avais pas perdu la raison.

Arrête ta comédie, j'ai plus la patience pour ces trucs-là !

J'avais brièvement espéré que notre rencontre soit presque amicale. La compagnie de proches me manquait plus que je n'aurais voulu l'admettre. Une pointe de déception se fraya un chemin au milieu de ma colère, me minant encore le moral. Décidément, le retour à Starthclyde se déroulait comme une descente aux enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly Sweet

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 31/03/2012

Journal de bord
Age:: 18 ans
Pouvoir:: Contrôle Météorologique
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 25 Avr - 9:55

Il agrippa mes épaules, me tirant en arrière pour me retourner, que je lui fasse face. Cet inconnu avait quelque chose de flippant. Je grimaçais sous l'effet de sa poigne alors qu'il m'incendiais de reproche, m'accuser de mentir. Non mais c'est pas vrai ça... il me prenait vraiment pour ma mère ?! mais maman avait plus de cinquante ans maintenant ! qu'il se réveille quoi !

"lâche moi tu me fait mal!"

M'écriais-je en me débattant. Il me repoussa en arrière. je reculais d'un pas, le fixant avec méfiance. je repris mon souffle doucement. Mon allure ? Mes yeux ? je savais que je ressemblais à ma mère mais n'ayant jamais vu de photo d'elle à mon âge, j'ignorais que l'on se ressemblait à se point. Au point de nous confondre. Je passais une main sur mon épaule alors que l'autre taré m'ordonnais d'arrêter ma comédie. Maintenant qu j'y repensais... Il avait parler de vampire. Woah. Bon là je sais que je devrais commencer à flipper...

"Tu sais, twilight c'est super ringard mec. Si tu veux faire flipper quelqu'un trouve autre chose, les vampires c'est has been."

Mes mains tremblaient mine de rien, j'étais pas rassuré. J'avais comme l'impression que se mec n'avait pas l'intention de me lâcher. La sensation de danger monta rapidement en moi, accompagnée d'une vague de peur. Derrière moi la mer devint houleuse, le vent se leva. Je déglutit, respirant profondément. Il fallait à tout prix que je me calme avant de déclencher une tempête ... remarque, ça ne ferais jamais que quatrième fois se mois ci. Brusquement, je me détournais de lui et commençais à courir à toute allure vers le manoir perché sur la falaise. je devais me grouiller, là-bas maman me protègerais de se taré, de plus, elle devait savoir de qui il sagissait vu que lui semblait la connaitre. Mais pour le moment il fallait que je fuis et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usui Harusame

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/04/2012

Journal de bord
Age:: La vingtaine
Pouvoir:: Vampire
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 25 Avr - 17:14

Décidément, elle s’acharnait à me piquer au vif. D’un autre côté, elle semblait croire ne pas être elle-même. Je ne comprenais pas ce qui avait pu altérer ses souvenirs. La magie … Elle me sortait par les yeux. Depuis que j’avais pris conscience de son existence, la mienne n’avait fait que sombré jour après jour. Mon amnésique et irritable « amie » me faussa compagnie en remontant vers la falaise. La météo se mettait en accord avec mes propres pensées. J’en avais vraiment assez qu’elle me prenne la tête avec ses plaisanteries douteuses. Sorcière ou pas, je n’allais pas la laisser s’en tirer si facilement.

Je la poursuivis sur la plage. Elle ne m’échapperai pas, pas avec son corps si humain. Je lui agrippais le bras et lui crochetais les jambes, l’accompagnant jusqu’au sable qui amortirait sa chute. Mes mains se refermèrent sur ses avant-bras et je la surplombais, lui adressant un regard glacial. Mon envie de me repaitre de son sang se fit plus forte après cette brève course ressemblant à une scène de chasse. Je réprimais mes instincts et entrouvrit seulement les lèvres, dévoilant mes crocs.


Elle te fait toujours rire ta remarque ?


Ma langue effleura ses armes naturelles, taillées pour percer les chairs. Mon hypothèse se confirmait puisqu’elle ne déchaina pas ses pouvoirs sur moi malgré la menace.


Maintenant, tu vas ouvrir les trous mal dégrossis qui te servent d’oreilles et faire bien attention à ce que je vais te dire. Même si ça fait des années qu’on ne s’est pas vu, je ne peux pas oublier ton visage si facilement. Je me moque comment tu te fais appeler aujourd’hui mais tu es Camélia Amanar. Graves-toi ça dans ton crâne de piaf !

Je pris un instant pour sonder son regard aussi argenté que l’était la lune derrière les nuages.

Et moi c’est Usui Harusame si ça peut te rafraichir la mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly Sweet

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 31/03/2012

Journal de bord
Age:: 18 ans
Pouvoir:: Contrôle Météorologique
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 25 Avr - 17:26

J'aurais du me douter qu'il ne me laisserais pas partir comme ça. je chutais brusquement, lourdement même, m'étalant dans le sable en étouffant un geignement de douleur. Je grimaçai alors que l'inconnu me maintiens allongée dans le sable. Nom de dieu, il avait une force monstrueuse... t quelle ne fut pas ma surprise quand il écarta les lèvres, dévoilant deux crocs en me demandant si ma remarque me faisait toujours rire. Là j'avoue, je faisais moins la maline... J'avais du mal à respirer, je commençais à sérieusement paniquer. Ce mec ne voulais pas me lâcher... Une fois encore, il était persuadé que j'étais Camélia. Au dessus de nous, le ciel sombre se couvrit de nuage et il se mit à pleuvoir à torrent. la pluie froide qui tombait sur ma peau m'arracha un frisson et je lâchais.

"je ne suis pas camélia!!!!"

J'étouffais un gémissement, me tortillant pour qu'il me lâche. mais il avait trop de force. Un grondement résonna dans le ciel qui se zébra d'un puissant éclair. Plus j'avais peur, plus j'étais en colère et plus l'orage se rapprochais, devenait violent.

"Je m'appelle Charly..."
haletais-je en le fixant, plissant les yeux à cause de la pluie qui ruisselait le long de mon visage. "Je suis sa fille."

Je ne me vantais jamais d'être la fille de Camélia parce que je n'avais une très bonne relation avec ma mère. Mais il ne me laissais pas le choix.

"Si c'est ma mère que tu veux voir alors va au manoir sur la falaise... et si tu veux la croquer fais-toi plaisir, ça m'aie égale!!!!"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usui Harusame

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/04/2012

Journal de bord
Age:: La vingtaine
Pouvoir:: Vampire
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 25 Avr - 19:27

L’eau dégoulina bientôt depuis le somment de mon crâne. La pluie se mêlait au vent pour nous harceler. Le temps empirait vite en cette saison. Nos vêtements ne tarderaient pas à être trempés. A vrai dire, cela n’avait pas d’importance. Au contraire de son obstination à ne pas voir la réalité en face. Elle avait beau le dire avec conviction, elle n’était pas ce qu’elle prétendait être. Mon feulement de frustration fut couvert par le tonnerre qui nous illumina brièvement. Je finirais bien par lui faire entendre raison, ce n’était qu’une question de …

Sa … sa fille ? Camy a une fille ?!

Mes yeux s’écarquillèrent de surprise pour la seconde fois de la soirée. Le ton de ma voix ne laissait aucun doute sur mon état d’esprit : Je tombais des nues ! Soudain fébrile, je la relâchais et me retrouvais assis à côté d’elle à la fixer comme si je venais de voir une licorne surgir devant moi. C’était impossible, totalement impossible … Elle ne pouvait pas être mère, pas après … Les trente-cinq ans me frappèrent plus violemment qu’une voiture. Tout ce que j’avais connu ici ne seras plus jamais le même. La ville m’avait déjà choqué mais pas autant que de découvrir que mon ancienne camarade avait une fille qui avait pratiquement mon âge … non ! Pas mon âge. Une envie de vomir me prit à la gorge, je me sentais mal. Cette fille m’effrayait, elle faisait sombrer mon univers uniquement par sa présence par ses paroles. Et elle se fichait que je croque sa mère ? Comme si j’en étais capable. D’ailleurs, reconnaitrais-je Camy ?

Ce n’est pas possible … dis-moi que je rêve …

Je repoussais les mèches humides de mon visage ainsi que la pluie continuant de s’abattre sur nous. Je tendis une main tremblante vers son visage et mes doigts effleurèrent son menton. Non … elle était bien réelle. Ce n’était pas un autre cauchemar créé par mon esprit pour me torturer, juste la frappante vérité de la réalité.

Tu lui ressembles tellement, si semblable à ce qu’elle était …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly Sweet

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 31/03/2012

Journal de bord
Age:: 18 ans
Pouvoir:: Contrôle Météorologique
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 25 Avr - 19:37

Il semblait choqué. Pourquoi ? Qu'y avait-il de chiquant à savoir camélia, mère ? Bon, elle n'a jamais été la mère parfaite mais, elle m'aime alors... je déglutit, me redressant lentement, assise dans le sable mouillé alors que le vampire venait de me lâcher. Lui n'y croyait pas. Malheureusement c'était bien la vérité, je ne pourrais la changer. Le temps se calma, la pluie cessa et les énormes nuages dans le ciel disparurent rapidement. Puis une caresse sur mon menton, tranchant avec les geste brusque que le jeune homme avait eu à mon égard quelques minutes avant. Je frissonnais à cette faible caresse, détournant le visage, fermant les yeux. Je me sentais très gêné. Lui... déçu. Ma mère semblait avoir eu un impacte très fort sur lui, j'ignorais la nature de leur lien mais visiblement, il était suffisamment fort pour que l'inconnu soit chamboulé, comme si son monde venait de s'écrouler.

"Je lui ressemble oui et ce n'est pas pur me plaire. Je fais tout pour faire disparaitre cette ressemblance."

Je me relevais, frottant mes cuisses et mes fesses pour me débarrasser du sable qui maculait ma peau laiteuse. Sur mes avant bras de larges cicatrices marbraient ma peau, je ne cherchaient pas à les cacher.

"C'est quoi ton nom ? Et qui es-tu au juste ...? je ne t’aie jamais vu dans le coin."


Je grelottais de froid, complètement trempée à cause de la pluie torrentiel que j'avais déclenché sans le vouloir.

"Bon bah... c'est pas tout mais là ça caille un max, je vais rentrer moi... en plus ma mère sais pas que je suis sortir... je risque de me prendre un sacré savon."

Sur qu'avec l'orage que j'avais balancer sur la plage, la connaissant, elle avait du se réveiller, se doutant que celui-ci provenait de moi. je grommelais d'avance à l'idée de me faire engueuler par ma mère.

"Si tu veux tu peux venir à la maison... Si voir ma mère est si important, tu le pourras... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usui Harusame

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/04/2012

Journal de bord
Age:: La vingtaine
Pouvoir:: Vampire
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 2 Mai - 8:26

Je levais mon visage encore absent vers elle et la dévisageaient sans comprendre. Mon nom ? Monstre peut être. Attraction de foire ou encore voleur de jeunesse. Est ce que ces quelques lettres ou ces sons avaient encore une importance finalement. Je n'étais peut être plus moi-même, juste un vagabond meurtrier qu'un appel avait sommé de rentrer à la niche. Je me forçais à me résonner. Je ne m'apitoierais pas sur mon sort maintenant. Je me relevais à mon tour mais ne pris pas la peine de me nettoyer comme elle était entrain de le faire. Avec cette pluie, le sable collerait plus qu'à l'accoutumée.

« Usui … Usui Harusame, je te l'ai dit tout à l'heure. Je suis … Je ne sais pas comment me décrire alors disons une connaissance de … » Je déglutis «  ta mère. Et ça fait longtemps que je ne suis pas venu ici. C'est évident que tu ne m'as jamais vu. »

Elle me rejetais encore ce gouffre d'époque à chaque fois que je posais les yeux sur elle, comme une aberration. Elle grelottais sous cette pluie diluvienne, chaque parcelle de tissu détrempé lui collant à la peau. Tomber dans la mer aurait donné le même résultat. Elle me semblait étrange malgré son lien de parenté. Elle se tenait en face d'un vampire, une créature sortie des légendes et elle s'inquiétait de se faire punir pour être sortie sans permission. Cette rencontre s'enfonçait dans la bizarrerie. J'étouffais mon appréhension à l'idée de revoir Camy et hochais mécaniquement la tête.


« Je veux bien … Elle apprendra bien mon retour tôt ou tard. Il vaut mieux que je lui dise par moi-même, surtout après t'avoir vue. »
J'ajoutais plus sombrement. « Pas sûr qu'elle pense à t'incendier avant demain si je t'accompagnes …  Vas y, je te suis.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly Sweet

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 31/03/2012

Journal de bord
Age:: 18 ans
Pouvoir:: Contrôle Météorologique
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mer 2 Mai - 10:24

J'étais frigorifiée. L'inconnu se présenta enfin.. Usui ? Non ça ne me dis rien, Maman n'a jamais parler de lui, faut dire aussi qu'elle est très discrète concernant son passé... je sais qu'elle a eu une sœur jumelle décédée (je n’aie jamais su comment), qu'elle est gitane, sorcière et qu'elle a été à StarthClyde. c'est tout. Voilà les seule chose que je connais de ma mère... effrayant non ? Elle a été jusqu'à me cacher l'identité de mon père. je repoussais mes cheveux rose en arrière, du moins ceux qui ne restaient pas collés à ma peau humide et je déglutit en fixant le... vampire. Pas sûr que je m'y fasse à ça. Sérieux quoi...

"Bon cool, on y va alors avant que je chope une pneumonie. Et crois moi, elle va me passer un savon quand même. Ma mère est très stricte, très à cheval sur le règlement... Enfin le sien, quand c'est celui des autres..."

Je soupirais et avançais jusqu’à la falaise, grimpant les marches de pierres taillées à même cette falaise. A une heure pareil, avec le froid et la fatigue, c'était une vraie corvée alors quand j'arrivais sur la falaise. je me penchais, mains posées sur les genoux.

"Faudrait que j'arrête la clopes moi..." *Je ris* "naaan."

En me redressant je marchais le long de l'allée en pierre et ouvris lentement la porte du manoir. Nous nous retrouvions dans un immense hall au allure de vieille maison victorienne quand brusquement, les lumière s'allumèrent d'elle même et que du haut de l'escalier, ma mère me toisais.

"Charly Anabelle Moïra Elizbeth Amanar! Combien de fois dois-je te dire de ne pas faire le mur le week end ?"
"Mais m'man y avait une fête sur la plage et..."
"Silence jeune fille. Tu m'as désobéis."

Je soupirais longuement, levant les yeux au ciel.

"Bon m'man, y a quelqu'un pour toi là... donc t'es cool mais la punition on verra ça plus tard hein."

Mes paroles firent tilté ma mère qui réajusta son voile sur ses épaules, cachant d'un geste pudique ses épaules et le haut de sa poitrine. Malgré son âge, ma mère était vraiment une femme magnifique mais elle rester désespérément seule. Elle avait fait se choix et une fois encore, j'en ignorais la cause. Elle descendis les marches doucement, sa longue chevelure noir cascadant sur ses épaules, les mèches grise brillant à la faible lumières des lampes qui berçaient le hall d'une lueur tamisée. Je croisais les bras et me décalais sur le côté, toujours pieds nus sur le parquet du hall. j'avais toujours froid bien qu'il faisait plus chaud ici. Ma mère atteint les dernières marches avant de relever le visage et de fixer le vampire. Son teint vira au blanc... déjà pâle de nature, cela lui donnait des airs maladif. la vache, j'avais jamais vu ma mère tirer une tête pareil. Je dévisageai la sorcière puis le vampire. j'étais un peu perdu là. Faut croire que ma mère n'était plus habituée aux émotions forte, la pauvre étouffa un discret gémissement de surprise avant de brusquement, tourner de l'oeil. Elle s'écroula au sol et je la fixais avec des yeux ronds.

"Oh la vache, mec je sais pas qui t'es et ce que t'as fait à ma mère mais c’est puissant! La vioc est tomber dans les pommes hey !"


Je m'accroupis près de ma mère.

"m'man ? hey m'man ! Réveilles toi ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usui Harusame

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/04/2012

Journal de bord
Age:: La vingtaine
Pouvoir:: Vampire
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Lun 14 Mai - 11:40

Je ne pris pas la peine de répondre à sa remarque. Si Charly n'était pas surprise de me voir après tout ce temps alors c'est qu'elle avait jeté je-ne-savais-quel-sort pour me repérer malgré les années. Une possibilité pas si saugrenue compte tenu de ce qu'on avait traversé. Ma voix ne serait pas parvenu à franchir la barrière de ma gorge, de toute manière. Nouée, stressé, anxieux, j'appréhendais notre rencontre imminente alors que je suivais sa fille le long du chemin. J'avais fait une erreur stupide en la confondant avec sa mère et en me montrant sous mon plus mauvais jour. Ou plutôt sous mon vrai jour non ?

Je m'arrêtais en haut des marches remarquant finalement qu'elle fatiguait. Cette montée n'était pas si épuisante, même pour un humain normal. J'ocultais rapidement cette réflexion pour détailler le manoir se dressant devant moi. Elle n'avait pas choisi l'endroit le plus banal pour s'installer. Cet endroit collait à merveille avec son côté sorcière. Je suivis Charly à l'intérieur. La différence de température se fit tout de suite sentir et je pris conscience de mes vêtements trempés. L'orage avait été aussi soudain que bref mais il avait largement eu le loisir de nous inondé des pieds à la tête. Je balayais la décoration du regard avec un léger malaise. Cet intérieur et son style me rappelait insidieusement l'intérieur de sa chambre.

Je n'eus pas le loisir de l'étudier plus longtemps. Je retins un juron de douleur en me détournant, yeux désormais clôs. Maudites lumières ! Je tatonnais à la recherche de mon anneau, mes pupilles me lançant encore malgré la disparition de la lueur. Où l'avais-je glissé cette fois ? Un timbre familier me glaça sur place. Aucun doute, je reconnaissais cette voix. Camy ... Je me tournais dans la direction d'où elle provenait et me figeait. Je fus tenté d'ouvrir les yeux mais le souvenir encore présent de la douleur me refroidit. Je me contentais donc de suivre leur conversation en essayant de localiser le son de ses pas.

Le bruit s'approchait et je plongeais les mains dans mes poches. J'avais hâte de la voir et en même temps, je voulais garder mes yeux fermés. Un bruit sourd de chute m'ôta toutes mes hésitations. Je mis le doigt sur mon anneau d'ébène craquelé et l'enfilait rapidement alors que Charly lâchait sa plaisanterie. Je repris mon apparence de jeune homme et posait mon regard devant moi. Je clignais plusieurs fois des yeux pour m'habituer à la lumière et vint m’accroupir à mon tour près de mon ancienne camarade.


Camy ...

J'étais à la fois surpris et perdu. Les années étaient certes passées mais je parvenais tout de même à la reconnaitre. Le choc fut cependant encore plus grand qu'avec Charly. Je tournais réellement la page et le temps prenait tout son sens. Je tendis une main tremblante et la posait sur son épaule, m'assurant de la réalité de ce qui se passait sous mes yeux. Je respirais profondément et feulait puissamment mais brièvement, comme pour remettre quelqu'un à sa place. Je la soulevais prudemment et la portait jusqu'au premier siège que je trouvais. Je posais ma main sur son cou et pris son pouls. Je repris finalement la parole.

Je n'ai rien fait. Ou plutôt, rien d'intentionnel. Il s'agit juste de ... sa surprise. Cela a du lui faire un choc de me revoir après tout ce temps exactement comme j'étais quand nous ... nous avons pris des chemins différents.

Je ne savais pas ce que Charly connaissait de l'histoire de sa mère mais je n'avais certainement pas le droit de lui apprendre des choses que Camy n'avait pas jugé bon de lui expliquer. Je lui jetais soudain un regard en coin, la jaugeant avec une frayeur nouvelle. Et si ... si Charly était ma ... ma ... Non ! Beaucoup trop de temps était passé depuis cette époque. La tension quitta mon corps et je reportais mon regard sur sa mère évanouie. Je posais une main humide sur son front, espérant que ce contact frais la ferait réagir. J'ajoutais à haute voix, espérant que cela aussi l'aiderait.

Allez Camy, tu n'es pas du genre à être si facilement mise au tapis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly Sweet

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 31/03/2012

Journal de bord
Age:: 18 ans
Pouvoir:: Contrôle Météorologique
Relations::

MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   Mar 15 Mai - 16:33

La façon dont Usui avait prononcer le surnom de ma mère m'arracha un long frisson. Même si sa voix n'avait pas été très chaleureuse, on sentait qu'une certaine tendrement subsistais dans se... nom. Camy. Au vue de la réaction de ma mère, je comprenait que les deux compères avait partager quelque chose de fort. Le vampire se baissa, feulant puis porta ma mère dans ses bras avec des geste plutôt doux. Jamais encore je n'avais vu quelqu'un inquiet pour elle. Pas même moi. Camélia et moi avions un vécu et celui-ci ne me permettais pas d’éprouver de l'inquiétude pour eux. Ni même de l'affection. J'étais incapable de dire si j'aimais encore ma mère. L'explication d'Usui attisa ma curiosité et j'arquais un sourcils en le fixant. Quand nous quoi ...? De nouveau j'éprouvais un élan de méfiance envers lui.
"Tout ce temps... J'ai cru que tu étais mort...."

Une lueur passionnée passa dans le regard de ma mère. Je me renfrognais, tenant la chandelle alors qu'ils se câlinaient.

"Bon bah moi je file prendre une douche, je suis glacée jusqu'aux os."

Je leur tournai le dos et m'éloignai d'un pas rapide, montant les escaliers puis traversais un couloir avant d'entrer dans ma chambre, claquant violemment la porte derrière moi. Dans le hall, Camélia trésailles et relâcha Usui lentement avant de caresser son visage.

"Tu es si jeune.... comment est-ce possible ? C'est le sang qui as protéger ton corps des ravages du temps ?"

La femme réajusta son châle sombre sur ses épaules d'un geste pudique puis ramena ses cheveux par dessus son épaule.

"Pardonne moi... Je ne suis pas décente pour t'accueillir dans mon humble manoir Usui..."


Elle évitais le regard du vampire et rapidement, elle poussa la porte à droite de celui-ci, entrant dans un petit salon chauffer par une cheminée.

"Entre, tu es ici chez toi mon ami!" Elle lui souris en prenant place dans un fauteuil. "Nous avons tellement de choses à nous dire... Je ne sais par où commencer... Dis moi ce que tu as fait ces trente-cinq dernière années! "

Dans ma chambre, j'ouvris une autre porte qui donnait sur une petite salle de bain privée. J'étais de mauvaise humeur. D'une, ce monstre déboulait de nulle part, me flanquant une trouille bleue, me prend pour ma mère et de deux, lui et elle semblait particulièrement intime. Putain, je vis vraiment dans un monde de fou. Ce qui m'énerve le plus c'est la tendresse quelle exerce à son égard alors que moi elle ne m'en donne même pas un quart. Au dehors du manoir, le grondement de l'orage résonne, une pluie battante s'étend sur la plage et le manoir. J'entre dans la cabine de douche, laissant l'eau couler le long de mon corps nu alors que ma main droite se pose sur le tatouage sur mon ventre. J'effleure le cour humain dessiner sur ma peau en fermant les yeux. Satané malédiction... Maudite soit ma mère autant que je le suis. Au salon, la pièce s'illumine une fraction de seconde à la suite d'un éclair qui traverse le ciel. Le visage de Camélia se ferme alors que son visage de porcelaine se tourne légèrement vers la fenêtre. Elle fixe froidement le ciel noir et la pluie qui s'écrase contre la vitre, le vent violant qui fait rage au dessus de la mer devenue houleuse.

".... Visiblement Charly est de mauvaise humeur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique, alcool, un air de déjà vu [PV USUI]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» La musique au Moyen Âge
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» musique amerindienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarthClyde :: RPs suspendus-
Sauter vers: