Lorsque la haine se mêle à la magie, il faut savoir faire un choix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Usui Harusame

Aller en bas 
AuteurMessage
Usui Harusame

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/04/2012

Journal de bord
Age:: La vingtaine
Pouvoir:: Vampire
Relations::

MessageSujet: Usui Harusame    Mer 18 Avr - 13:39


INFORMATIONS


† Nom: Harusame
† Prénom: Usui
† Age: Une petite vingtaine d'année d'après ma tête. Sinon vous comptez que j'avais 18 ans en partant de l'école et que ça fait 35 ans que je n'y suis pas revenu ....
† Sexe: Masculin
† Orientation sexuelle: Hétérosexuel
† Date et lieu de naissance: Un 23 mars au Japon
† Poste, Métier ou Matière enseignée: Je viens à peine d’arriver en ville … Puisque c’est l’école qui m’intéresse, je peux peut être y entrer en devenant professeur … hum … Tiens quel hasard incroyable, le poste de japonais est libre !
† Ancien Groupe: Silver Ho … euh … Lytaria ? Aucun ?

DON

† Don :
Je suis un vampire en gros.

J’ai soif. Une soif de sang. Plus ou moins forte selon mon dernier repas. La seule particularité de mon don que mon vieil anneau ne réprime pas. Sinon, je serais plus fort, agile, rapide, qu’un humain normal. N’imaginez pas non plus superman, il y a une différence énorme. Mes cheveux virent au gris, deviennent plus soyeux, mes crocs légendaires se pointent et mes iris se teintent d’un rouge sanglant. Des modifications mineures mais qui change mes yeux. Je vois mieux la nuit mais une puissante lumière, comme le soleil, m’aveugle et me vrille le crâne. J’ai aussi remarqué ces dernières années que le sang m’empêche de vieillir, du moins en apparence. Impossible de prédire si cela rallongera ma vie mais force est de constater qu’au lieu d’avoir pris trente-cinq, on me donnerai au maximum cinq ans de plus qu’à l’époque. Par contre, je ne contrôle pas plus mes instincts de prédateur qu’avant. Ou plutôt, je ne cherche plus à les contrôler … .


PHYSIQUE


J’ai pris trois centimètres. Du mètre soixante seize au mètre soixante dix-neuf. Mais je pèse toujours une soixantaine de kilos. Par contre, j’ai perdu ma casquette … Mes cheveux verts ont désormais le champ libre, parfaitement visible. Ils tombent entre mes omoplates et des mèches éparses se dispersent follement encadrant mon visage. Je les noue de temps en temps sur ma nuque lorsque la chaleur se fait trop forte. L’éclat de mes yeux bleus comme le ciel a perdu sa gaieté, son éternelle jeunesse, laissant sa place à de la glace. Comme si l’hiver avait envahi mon monde intérieur. Cela se confirme avec le tracé de mes lèvres. Plus de sourire rieur plein de charme et de vie, juste une mine de tous les jours sans originalité. En fait sans cette lueur dans mon regard, ceux qui me connaissait ne pourrais y voir que le passage de la maturité. Après tout, j’ai une vingtaine d’année maintenant non ? Mon corps semble taillé au couteau, nécessairement musclé, mais fin et élancé. Une cicatrice marque mon omoplate gauche, zébrant ma peau et me rappelant le prix de certaines erreurs. La trace de blessure par balle qui orne le haut de mon aine, sur la droite, le fait encore mieux. En ce qui concerne ma garde-robe, elle a changé au fil de la mode. Les chemises et les t-shirt se croisent et se complètent même parfois, associé à un jean ou un pantalon et une paire de baskets. Je possède aussi une paire de bottes usées. Je les porte uniquement lorsque mon anneau d’ébène craquelé n’enserre plus mon doigt. Avec des vêtements noirs et un masque remontant sur ma bouche, ce sont les propriétés du vampire en moi.


CARACTERE


J’avais cru que mes problèmes se dissiperaient avec la mort de Miles. Il n’en fut rien. Aucun sentiment de paix, juste la joie passagère lorsque la vie s’estompa dans ses yeux. Aujourd’hui, je suis mort. En tout cas, mon innocence, ma joie, ma bonne humeur … Je ne résiste plus à mes instincts de chasseur, ne ressent plus de pitié pour mes pauvres victimes. Il faut dire que celles que je me mettais sous les crocs ne la méritait pas. Se nourrir et se venger en même temps, c’est pratique. Car c’est bien de vengeance qu’il s’agit. Je n’avais plus de buts et des démons intérieurs à foison. Alors je me suis dit que damné pour damné, autant que j’emporte le mal avec moi. Ce nouvel objectif me rendit plus pragmatique, plus bourru à chaque meurtre. Mon irritation se change souvent en colère lorsqu'on touche à un sujet sur lequel je n'ai aucune envie de m'étendre. Je me suis mis à craindre de la lumière et à ne plus agir que la nuit, l’heure du crime mais aussi l’heure du vampire.


HISTOIRE




Spoiler:
 
J'avais écrit ces mots. Il y des dizaines d'années. Optimisme forcené inutile. Des élèves étaient morts, certains de mes mains … Mais finalement, j'avais vu la vie quitter le regard de Miles. Un moment magique, libérateur, miraculeux, au delà des mots. L'euphorie me maintint dans son cocon protecteur durant une bonne semaine. Je me sentais soulagé, vivant, insensible à la noirceur que les événements avaient progressivement ancrée dans mon cœur. Le vide de ma vie se présenta à mes yeux sous la forme de départs. Les survivants quittaient ce lieu maudit, un à un. Moi, je ne pouvais pas retourner chez mon père. Nous ne nous parlions plus et, malgré son aversion, je ne pouvais pas lui faire prendre le risque de m'abriter sous son toit. Je ne voulais pas être responsable de sa mort si je perdais le contrôle de mes sens. Je n'avais nul endroit où aller … Et les murs de cette école m'effrayait. Le seigneur fou de cette école avait rendu l'âme mais il me paraissait bien plus menaçant dans la mort que dans la vie. Sa présence hantait mes cauchemars. Je me réveillais en sursaut, le corps tremblant et couvert de sueur. Ce sentiment irrationnel me fit quitter le pays. J'avais besoin de changer d'air, de m'éloigner le plus possible de cet endroit, de ne plus entendre ce rire et subir ce regard à chaque fois que je fermais les yeux.

Mes pas me menèrent en Russie. Inconsciemment, j'avais pris le chemin de mon ancienne demeure. Mon père n'habitait plus là, il avait été transféré dans un autre pays, dans une autre ambassade. Est ce que j'avais toujours eu cette soif de vengeance en moi ? Ou la simple vu de l'appartement où ma mère était morte la fit apparaître ? Je n'en sais strictement rien. Le résultat aurait de toute façon été le même. Je m'installais là-bas et entrepris une véritable croisade contre le crime. J'ai d'abord cibler les tueurs, les meurtriers, leur faisant connaître le même destin que leur victime et en profitant pour étancher ma soif de sang sur leur cadavre.

Le problème lorsque l'on vit dans les ténèbres et qu'on ne voit que l'horreur, c'est qu'elle nous apparaît de plus en plus acceptable. Je m'attaquais à des hors la loi aux crimes de moins en moins grave et les flammes de mes remords faiblissaient de jour en jour. Violeurs, voleurs, arnaqueurs, je me nourrissais de toutes ces âmes noircies comme la mienne. J'avais mis ma pitié au rencart et j'étendis mon territoire au fil des ans. Les criminels se méfiaient de moi et la police me recherchait. Justifié ou pas, ma folie meurtrière m'avait classé parmi les tueurs en série. Catégorie ange de la vengeance d'après les enquêteurs, ceux en mission divine ou des trucs dans le même genre. Je m'en moquais. Lorsque l'étau devenait trop proche, je fuyais dans un pays limitrophe et reprenais mon massacre. Mais je revenais toujours en Russie dès que la pression se relâchait assez.

Finalement, il y a quelques temps, j'ai ressenti un besoin pressant. Un sorte d'appel. StarthClyde me demandait, encore une fois. Pourquoi ? Les conséquences de ce renouveau ne m'intéressait pas. Contrairement à la raison de cette soudaine envie de retourner là-bas. Quelqu'un avait réveillé quelque chose dans cette endroit de malheur ! Je me devais de m'y rendre et de trouver ce qui s'y passait. C'est en arrivant en ville que la vérité me frappa de plein fouet. Lorsqu'on laisse sa raison de côté et qu'on se borne à son instinct, on rate certains détails. Le calendrier devait me faire une blague … cela faisait environ 35 ans que j'étais parti !


DERRIÈRE L'ECRAN

† Pseudo: Usui, Yue
† Age: 21
† Sexe: Like Usui
† Comment avez-vous trouvé le forum ?: Sur ma boite de Kellogs !
† Remarques ?: Hum ... nan.
† Activité: 1/7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo N. Sayuri
ADMIN - PainღPleasure
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 15/02/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Usui Harusame    Ven 20 Avr - 16:11

Bonjour/ Bonsoir !
Je suis plutôt étonné je dois dire que tu aies repris un personnage de la précédente génération mais il est vrai qu'en étant vampire tout ça tout ça. Enfin, ça tient la route, donc j'accepte mais tu seras la seule exception =)

Je te valide donc, (re)bienvenue à StarthClyde
Bon jeu !

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starthclyde.forumactif.com
 
Usui Harusame
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Usui Anh Hao ♣ Ft Seo Kang Joon
» Usui Sayu - #askme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarthClyde :: Administration :: Présentations :: ☆ Présentations validées-
Sauter vers: