Lorsque la haine se mêle à la magie, il faut savoir faire un choix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jin K. Hazuki

Aller en bas 
AuteurMessage
Jin K. Hazuki

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 12/04/2012
Localisation : Dans une jungle nommée "La vie"

Journal de bord
Age:: 25 ans
Pouvoir:: Anthropia-Panthère Noire
Relations::

MessageSujet: Jin K. Hazuki   Ven 13 Avr - 19:51


INFORMATIONS


† Nom: Hazuki
† Prénom: Jin Kay
† Age: 25 ans
† Sexe: Féminin
† Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
† Date et lieu de naissance: Ecosse, Aberdeen, le 23 Novembre
† Poste, Métier ou Matière enseignée: Professeur de Maitrise Individuelle-Anthropia
† Ancien Groupe: Anthropia

DON

† Don :
Métamorphose en Panthère

Jin peut se transformer en panthère noire (ou léopard noir, ils sont la même espèce). Elle en possède l’agilité, ses pas sont lourds, ses yeux perçants, sa fourrure complètement noire. Pourtant, sous sa forme humaine, il aurait été difficile de le deviner. Mis à part ses cheveux et parfois ses yeux, rien ne laisse penser qu’elle pourrait se changer en panthère. Elle en profite alors un peu, et préfère garder le mystère plutôt que de se transformer devant tout le monde. Elle n’en a pas honte, au contraire, elle pourrait apprécier ce maléfice (gros paradoxe), mais le garde pour elle.

Un collier qu‘elle porte constamment autour du coup lui permet de se contrôler lorsqu‘elle est panthère. Son esprit se bat contre la sauvagerie de l’animal, si elle ne l’a plus, la concentration qu’elle avait sur son pouvoir diminue et l’animal prend le dessus sur l’humanité de Jin. Et pourrait s’avérer être des plus regrettable… Elle le contrôle parfaitement en dehors de ce petit mais néanmoins important détail.

A force de transformation depuis des années, certaines petites caractéristiques animales ont déteint sur le physique de la jeune femme.


PHYSIQUE



Un visage avec un air sérieux, presque sévère. Sa peau est pâle, mais ses cheveux en batailles la font paraître tout de suite moins austère. Elle a même un petit côté « rebelle » des vieilles années punks. Mais tout cela est normal rassurez-vous.

Les yeux bridés rouges-orangés; qu’on suppose être du à la malédiction, vous regarde de travers, sans raisons valables. Agaçant n’est-ce pas ? Oui un peu, mais ce n’est juste pas fait exprès. La sauvageonne peut aussi décider de garder ses yeux de panthère, son iris tirera alors plus vers le vert-bleuté et sa pupilles noire sera semblable à une fente. Elle paraît sauvage est bourrue d’un premier abord. Son visage garde des traits figés sérieux quasi constamment. Bien sûr, il lui arrive de sourire, certaines personnes prétendent même avoir déjà vu le visage de la jeune femme s’illuminer de joie. Comme quoi, tout est possible. Les sentiments qu’elle éprouve sont plutôt bien dissimulés, sauf si elle veut vous les montrer de grés, bien entendu.
Ses cheveux sont noirs avec des reflets violets, couleur naturelle. Le visage de Jin est encadré par deux grosses mèches dégradées qui lui arrive jusqu’aux épaules. Elle a, de plus, une mèche foisonnante cachant son front et lui tombant parfois sur les yeux, ce dont elle à horreur. Derrière le crâne, les cheveux sont plus court, idéal lorsqu’il fait chaud. C’est souvent la guerre entre Jin et ses cheveux, alors, il lui arrive de les avoir en bataille : cela signifierait donc qu’elle a perdu.
Lorsqu’elle sourit ou parle, on peut apercevoir ses canines, qui semble alors être un peu plus développées que la normal. Et bien cela n’est pas qu’une impression.

Niveau morphologique, Jin a un corps fin et musclé. Tout est plutôt bien proportionné, elle n’a jamais eu à s’en plaindre. Excepté plusieurs cicatrices. Une plutôt importante descendant de ses côtes pour déborder sur son ventre. Elle a également des cicatrices de griffures sur les cuisses. Côté vestimentaire, elle porte le plus souvent des tenues noires, de préférences, sinon des vêtement foncés. Avec par endroits des touches de couleurs pétantes. Elle fait un petit peu punk, on lui a souvent dit. Enfin peu lui importe, elle porte ce qu’elle aime. Il y a un détail qui ne changera jamais; elle l’espère, c’est son collier. Une petite boule jaune avec en son centre comme une pupille de félin. Et elle change souvent de coupe de cheveux. Pour l’instant, elle les laisserait bien pousser, mais qui sait si, un jour comme ça, elle ne les fera pas couper de nouveau, juste pour le plaisir.

Lorsqu'elle est sous sa forme animale, Jin est un félin imposant, donnant l'impression d'être sûr de lui. Elle a toujours le collier autour du coup, et ses yeux verts balaient toujours les environs. Lorsqu'elle vous toise, le petit air sévère de Jin l'humaine transparaît si on s'y attarde. Son pelage noir aux reflets légèrement violets est enfaite fait de tâches spécifiques au panthères, mais ne sont visibles qu'a fort éclairage. Ses déplacements, malgré la lourdeur de ses pas, ont l'air léger et agile.

Lorsqu‘elle se transforme, la plupart du temps, elle perds ses vêtements, et lorsqu‘elle revient à elle, elle se retrouve malheureusement nue, les habits étant lourds et superflus. Quand elle veut alors se transformer, elle doit porter des choses légères, comme un simple débardeur et un short ou jean slim. Si elle doit se transformer inopinément et n‘a pas la tenue appropriée, lors de la récupération de son corps humain, elle sera nue. Alors que les vêtements légers réapparaissent après la transformation.


CARACTERE



J’aurais aimé vous dire que les apparences sont trompeuses. Et bien, pas vraiment. Jin est aussi sérieuse qu’elle en a l’air, sérieuse et concentrée, quand elle fait quelque chose, elle le fait à fond. Elle ne se jette pas à l’eau sans réfléchir, même si elle est un tantinet pessimiste sur les bords, lorsqu’elle décide quelque chose, elle ne le lâche pas, c’est une fille bien déterminée.
Bien qu’elle soit sérieuse, la panthère n’aime pas trop se prendre la tête, et préfère donc suivre les règles, bêtement. Cela lui permet de savoir quoi faire en temps voulu. Si il n’y a pas de règles ? Et bien, elle suivra tout simplement sa réflexion logique. Jin a un cerveau, et elle s’en sert à bon escient. Les contes, les monstres, les fantômes ? Très peu pour elle, elle n’y croit plus. Enfin, elle y croira le jour où elle les verra en vrai. Jin est très terre à terre, ce qui va souvent de pair avec sa franchise et aussi, malheureusement, sont manque de tact.

Malgré cet acharnement sévère, la jeune femme n’est pas contre un bon fou rire de temps en temps. Cela lui arrive certes rarement, mais elle ne s’empêchera jamais de rire. Etant elle-même adepte de l’ironie et du sarcasme, elle y succombe facilement. Calme et réfléchie intérieurement, Jin ressent souvent le besoin de s’aérer l’esprit. Rester dans une même pièce toute une journée lui est insupportable, il y a toujours un moment où elle se retrouve dehors, a se balader, peu importe le temps qu’il fait. On la retrouve alors souvent à regarder les étoiles en pleine nuit, ou alors allongée sur le sol à contempler le ciel. Elle ressent aussi, plus rarement, le besoin de se dépenser physiquement. Et sa seule solution est alors de partir courir.

Jin s’est déjà retrouvée fourrée dans des bagarres de beuverie. Non pas qu’elle boit à ne plus se contrôler, mais, si on la cherche, on la trouve très facilement. Elle sait discerner l’abrutie complet de l’abruti sympathique. Mais lorsqu’elle se sent agresser d’une quelconque manière, vous pouvez être sûr qu’il y aura une riposte. Elle sait bien se défendre et ne supporte pas qu’on s’en prenne à des personnes qui lui sont chères. Faire preuve de sang froid et de patience face a des situations de totale incompréhension est dans ses aptitudes, sûrement grâce au sport. Son passé lui appris à ne pas dépendre des autres. Elle évite de d’avoir des dettes, et n’aime pas trop avoir à dire merci. Débrouillarde et protéger par une barrière, elle reste accessible et sociable superficiellement.

La jeune femme est bizarrement beaucoup plus confiante sous sa forme animale. Sûre d'elle, elle avance en gardant constamment un œil et une oreille sur ce qui l'entour. Toujours sur le qui-vive, ses sens sont décuplés et elle peut alors anticiper plus de choses que lorsqu'elle est sous sa forme humaine. Elle aime courir aussi bien en tant que panthère qu'en tant que femme. Se prélasser au soleil est aussi l'une de ses mauvaise habitude. La paresse l'emportant beaucoup plus facilement sur le félin.


HISTOIRE



Une mère écossaise et un père japonais. Voilà d’où Jin tiens son nom de famille. Pour le prénom, ils ont fait en sorte que les deux origines s’y retrouvent, plutôt bien trouvé. Elle a toujours été balloté d’un pays à l’autre, bien que sa famille du côté paternel soit beaucoup moins conviviale que le côté maternel, Jin s’y plaisait dans les deux cas. Sa famille asiatique semblait ne pas trop l’apprécier, du moins pas autant que des grands parents sont censés aimer leurs petits enfants. Peut-être était-ce dû au fait qu’elle ne soit pas japonaise à 100%, ou bien qu’elle ai reçu la malédiction de cette même grand-mère paternelle. Quoi qu‘il en soit, sur ce point, Jin du se débrouiller seule durant les première années de sa vie. Ses parents s‘étaient habitués à prendre soin tantôt d‘un bébé humain, tantôt d‘un bébé panthère. En regardant dans l‘avenir, ils se voyaient mal entretenir une panthère enfant ou adolescente, surtout que ces changements de formes étaient imprévisibles. Ce fut alors l‘heure de faire un choix. Personne ne pourrait dire si il avait bien fait ou non. En se créant une dette énorme envers sa propre mère, le père de Jin arriva à la confier à ses parents, pensant que sa mère pourrait apprendre à la seule petite fille qu‘elle avait, à vivre avec la malédiction.

-|Ma grand-mère, ce héros…
Lorsqu‘elle eu 3 ans, Jin fut confiée à sa cher mère-grand. Qui avait de grandes dents et de grandes oreilles, pour sûr. Ce fut une séparation difficile pour les parents, elle n‘était pas en âge de comprendre. On lui expliqua alors qu‘elle avait été choisi, comme l‘avait été sa grand-mère bien des années avant elle, pour abriter l‘esprit d‘un kami. Lorsqu‘on vous élève avec certaines mœurs, elle vous paraisse vraies et indiscutables. La vie avec ses grands-parents fut un réel enfer. Sa grand-mère, dont le soi-disant kami avait quitté le corps pour se retrouver dans celui de Jin, la traitait simplement plus bas que terre. Elle était en quelque sorte leur bonne à tout faire. Et cette pression qu‘elle avait constamment sur ses épaules rendait sa malédiction instable. Lorsqu‘elle se retrouvait en panthère, ils en profitaient alors pour la maltraiter un peu. Sauf que lorsqu‘elle était panthère, elle agissait comme telle, son côté humain étant trop faible pour la contrôler, elle n‘était qu‘une gamine après tout. Plus elle grandissait et plus elle se disait qu‘en fait, sa grand-mère était tout simplement jalouse d‘elle. Qu’elle devait ne pas supporter de voir son kami dans le corps d‘une autre. Voilà ce que l‘âge de raison lui avait apporté comme type de réflexions.
Malgré les traitements infligés, Jin appris tout de même à lire et écrire. Elle apprit bien des choses sur la vie et l’Histoire dans les livres. Les jours passaient, et ses parents ne revenaient pas la chercher, son pouvoir était toujours aussi instable. Plus aucunes nouvelles d’eux, la petite fille se mis à détester ses parents. Elle se retrouvait seule dans ce monde de violence folle. La sauvagerie de la fillette devenait de plus en plus farouche. Si bien qu‘elle finissait ses nuits enfermée dans une cage, par pur soucis de précautions. Elle n’était plus leur bonne, mais était devenue leur animal de compagnie, enfermée dans une cage et tenue en laisse pour les sorties.

-|Sauvetage.
Peu avant les 10 ans de la petite, La famille Hazuki reçu la visite d‘une personne bien étrange. Cette personne était venue pour Jin, à ce qu‘il disait, il venait de finir ses études dans une école spéciale. Et pensait que Jin y avait sa place. Enfin son avenir avait peut-être une chance d‘être sauvé, une lueur d‘espoir s‘alluma pour le futur de la gamine. Mais fut très rapidement éteinte. Les grands-parents, plutôt indignés par cette venue, prétendait s‘occuper au mieux des pouvoirs de leur petite fille. Prétendant qu‘aucune école ne pouvait réglé les affaires de famille et encore moins de kami. L‘homme demanda alors à avoir un entretien privée avec la fillette, qu‘il obtenu bien difficilement. Jin était alors enfermée dans sa cage. Lorsqu‘elle le vit, son corps changea immédiatement. Comme quoi quelque part, les vieux n‘avaient pas tord de l‘enfermer… Le jeune homme, ancien élève de StarthClyde l‘observa un instant. Jin faisait les cents pas, perturbé par cette personne qu‘elle ne connaissait pas. Sans rien lui dire, Jin s‘habitua à sa présence et se calma. Se cachant dans un coin sombre de sa cage, elle récupéra son apparence humaine, nue. Elle se rhabilla, avec quelconques vêtements qui traînait, puis s‘approcha des barreaux, toute affolée. Nul ne sait comment, mais, elle devinait bien que la façon dont elle vivait n‘était pas normale. Elle raconta le plus simplement du monde sa vie dans cette maison.. Dès lors, je jeune adulte fraîchement diplômé se promis de tout tenter pour la faire sortir de cette prison. Et la fillette se mis alors à croire en un homme qu’elle ne connaissait pas, mais qu’elle pensait être meilleur que ses grands-parents.
Peu de lunes plus tard, une nuit, le jeune homme revint, violant le domicile, la grande cage de Jin étant installée sur un ponton de bois, à l‘arrière de la maison, dans la cour fermée. Il était plutôt facile de s‘y introduire en grimpant les murs de la cour. Quant elle le vit, sans aucun outils particuliers ni clefs, elle se dit qu‘il ne pouvait alors plus rien pour elle. Une once de désespoir commença à l‘envahir. Mais l‘homme resta sûr de lui et demanda à la panthère de s‘éloigner de la porte. Ce qu‘elle fit. El alors les barreaux qui composèrent la grille d‘entrée se mirent à fondre. Elle pu alors comprendre pourquoi il avait été dans cette école qu‘il qualifiait de « spéciale ». La sortie en fut alors que plus facile. Une fois hors de la maison, le jeune homme la couvrit d’un long manteau et la porta. A son grand étonnement, la petit fille ne se transforma pas. La pluie commença à leur tomber dessus, tout comme la liberté…

-|Nouvelle vie.
Au petit matin, ils accostèrent sur l’île où se trouvait l’école. En compagnie d’autres futurs élèves et adultes. Comme elle aurait aimé que ses parents soient avec elle… Elle avait au moins son sauveur à ses côtés. Ils firent tous amenés à l’école. Et alors, chacun put s’y inscrire. Lorsque se fut le tour de Jin, qu’on lui expliqua tout, qu’elle avait bien tout assimilé, on lui tendit un papier, une feuille à remplir. Qui étrangement portait déjà son nom, et tout les champs étaient au préalable remplis. Elle était signée également. De deux signatures portant le même nom : C. et K. Hazuki, ses parents. Alors elle compris, son sauveur ne semblait pas surpris. Les parents de la gamine avait déjà planifié sa venue sur cette île. C’était aussi pour cela que le jeune homme aux pouvoirs de feu avait insisté pour l’emmener. Elle se devait d’être ici. C’était sa nouvelle famille, sa nouvelle maison, son nouveau futur.
Les premiers jours, les premières années furent difficiles. Jin avait été empêtré dans bien des bagarres et accidents. Mais sa sagesse croissait en même temps que les années. Le professeur Individuel de maîtrise des Anthropia lui était d’une grande aide. Elle devait travailler plus que les autres, et elle le faisait à fond et très sérieusement. C’était ce même professeur qui avait trouvé la solution à son problème d’impulsivité aux changements de son corps. Ce fut au cour de sa 5ème année qu’elle obtenue le collier. Spécialement choisi pour elle et qui signifiait tellement. Une relation très forte était née entre le professeur et l’élève la plus nécessiteuse. Le collier n’était qu’un pis-aller, il lui permettait de garder sa concentration. Mais même sans l’avoir autour du coup, en réalité, Jin pouvait s’en sortir. Il fallait juste qu’elle ne laisse pas trop déborder ses sentiments. Ses années dans l’école la construisirent. Développant cette barrière, cachant et refoulant constamment ses sentiments, pour ne pas être blessé et ne pas blessé. Le sérieux était venu avec l’âge, même si parfois, elle était encore un peu impulsive, elle se contrôlait de mieux en mieux.

-|Retour aux sources…
La dernière années à StarthClyde. Jin ne se faisait plus de soucis. Elle contrôlait tout, et parfaitement. Elle s’imaginait déjà en train de déambuler dans les rues, le plus normalement du monde, sans craindre une transformation inopinée. Elle pouvait volé de ses propres ailes. Tout ces années de terreurs étaient terminées. C’est alors qu’elle se mit en tête de retrouver ses parents. Pour leur montrer la femme qu’elle était devenue, pour connaître le pourquoi du comment, la vérité. A 20 ans, elle quitta l’école, le cœur gros. Quitter cet endroit était comme quitter sa famille. Elle ne s’était pas forcément fait de grands amis, mais quelques connaissances avec lesquels elle aimait discuter de temps en temps. Son but était à présent de retrouver sa famille biologique. Elle repartit pour l’Ecosse. Ses parents avait coutume d’y résider. Elle avait fait au bien des recherches pour retrouver l’endroit où elle était née. Sa fiche d’inscription à l’école avait été une grosse mine d’information pour commencer.
Quittant donc le Japon pour le Royaume-Uni, chemin qu’elle avait déjà fait plusieurs fois, mais ne pouvait s’en souvenir. Passer des nuits dans des hôtels, et des bars parfois, causant quelques soucis parfois. Elle arriva enfin à Aberdeen, la ville où elle était censée être née. Peut-être qu’en cette période ses parents étaient au Japon ? Ce serait un comble tout de même. Jin quittait le Japon et ses parents s’y rendaient ?! Non, c’est pas possible d’avoir autant de malchance. Il ne restait plus qu’à trouver la maison maintenant … Elle se trouvait dans une petite rue pavée, un peu austère, non loin d’un parc… 27 Roslin Street. La 8ème maison … Tout semblait normal. Une fois postée devant, Jin eut un énorme trac, ajoutant à cela de la panique et d’innombrables questions. Après plus d’un quart d’heure de contemplation et de réflexion, la jeune femme se décida enfin. Elle marcha, moins sûr d’elle qu’à l’accoutumer, et vint frapper à la porte. Elle avait envie de partir en courant… La porte s’ouvrit et une dame, plutôt âgé la toisa, visiblement, elle ne la reconnaissait pas. Mais quelque chose clochait, sa mère ne devait pas être autant âgée normalement. Jin s’en quérit alors de demander si Mr et Mme Hazuki vivaient ici. Bizarrement, ce fut un soulagement d’entendre que non, ils n’y étaient plus. Et heureusement, les nouveaux occupants de la maison savaient où ils se trouvaient : non loin de là, à la Trinity. Une fois l’itinéraire expliqué, les remerciements formulés, Jin s’en alla.
Elle aurait dû se douter de ce qui l’attendait, franchement, « The Trinity »… Elle se retrouva devant un cimetière. Effondrée, littéralement et physiquement, devant l’entrée du cimetière. Après avoir réalisé et accepté, elle entra dans le cimetière et marcha au milieu des tombes, cherchant celles de ses parents. Elle s’agenouilla devant, désespérée. Toutes ces questions n’auront jamais de réponses, elle ne savait pas si elle devait les détester ou les aimer … Mais à ce moment précis, elle les détestait, pour l’avoir abandonner, une seconde fois. La panthère apparue, renifla les fleurs de lotus qui étaient posées sur leurs tombes : ces grands-parents étaient passés ici… Elle aurait aimer leur laisser quelque chose, mais elle n’avait rien. Elle mis alors un coup de griffe à chacune des pierre tombales, dans un coin, sans que cela ne sois trop voyant. La panthère pleura et resta allongée auprès de ses parents toute la nuit durant … Au matin, elle redevint humaine. Elle n’avait nulle part où aller, ne savait pas quoi faire.

Au final, Jin passa 3 ans en Ecosse à préparer son diplôme pour être professeur. Elle retourna seulement au Japon pour exercer son métier : professeur spéciale, elle profita de 2 ans de congés sabatiques, retournant souvent sur la tombe de ses parents. Ses grands-parents devaient être décédés également depuis le temps. Elle ne revit jamais l’homme au pouvoir de feu qui l’avait délivrée, sûrement avait-il dû continuer sa vie ailleurs. Son professeur de maîtrise Anthropia qui l’avait tant aidé n’était plus à l’école, Dieu seul sait ce qu’il était devenu. Et Jin était là pour récupérer sa place. Elle voulait aider des gens, qui comme elle dans le passé, en avait eu besoin. C’était tout ce don elle était capable. Et encore, cela restait à prouver maintenant …


DERRIÈRE L'ECRAN

† Pseudo: J’en ai trop
† Age: 20 ans
† Sexe: Féminin
† Comment avez-vous trouvé le forum ?: J’étais sur l’ancienne version.
† Remarques ?: Hâte de voir la suite de l’intrigue ! Et désolée pour mon histoire, c'est du gros caca =__="
† Activité: 4/7



Dernière édition par Jin K. Hazuki le Mer 18 Avr - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo N. Sayuri
ADMIN - PainღPleasure
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 15/02/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Jin K. Hazuki   Mer 18 Avr - 12:56

Bonjour, Bonsoir !!
Je te valide dans le groupe du Personnel Smile

Bienvenue & bon jeu !

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starthclyde.forumactif.com
 
Jin K. Hazuki
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hazuki Shion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarthClyde :: Administration :: Présentations :: ☆ Présentations validées-
Sauter vers: