Lorsque la haine se mêle à la magie, il faut savoir faire un choix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Evangeline Zavaterri ~ Blackson

Aller en bas 
AuteurMessage
Evangeline Blackson

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 22
Localisation : Partout

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Stopper le Temps
Relations::

MessageSujet: Evangeline Zavaterri ~ Blackson    Mar 3 Avr - 8:35


INFORMATIONS


† Nom: Blackson ~ Zavaterri
† Prénom: Evangeline
† Age: 16 ans
† Sexe: Féminin
† Orientation sexuelle: Inconnue
† Date et lieu de naissance: Londres, 29 Décembre 1995
† Année: 3ème année, elle est arrivée tardivement. Mais elle suit les cours de 6ème année
† Groupe: Strath

DON

† Don :
Stopper le Temps

Evangeline peut ralentir, voir stopper le temps si la force lui en ai. Cette action lui permet de se déplacer dans un espace temps normal, alors que l'espace temps général est paralysé. Pour réaliser cette action, Evangeline se garde au moins trois secondes de concentration, pour quand elle rouvre les yeux, le temps soit paralysé, sauf le sien. Pour que cela dur le plus longtemps possible, elle évite de courir ou les traumatises mentaux. Elle essaies de garder une certaine concentration. Quand elle sent qu'elle perd le contrôle, elle a mal à la tête, elle est donc obligée de résister, mais elle sait que c'est un signal d'alarme comme quoi elle va au-dessus de ses capacités, et que le temps va reprendre son cours. Elle est essoufflée aussi.


PHYSIQUE


Qualifiée Evangeline est assez facile. Elle est adorable et mignonne. Elle possède un corps mince et assez grand, avoisinant le mètre soixante ou soixante-cinq. Elle ne possède pas de formes féminines extrêmement prononcées, mais on ressent une certaine fermeté dans son corps qui lui donne un air d’une poupée sculptée dans une peau parfaitement unie. Elle n’est pas pâle, mais possède un teint assez coloré, sans toucher le halé. Ce qui donne une surbrillance vivante à sa peau. Tout chez elle est fin et semble fragile. A commencer par ses membres longilignes, ses petites mains frêles, et ses jambes chancelantes.
Mais le plus beau à décrire chez Evangeline, c’est que, malgré ce corps fragile et adorable illustrant sa maladie et la compassion qu’elle peut exprimer, il y avait ce visage d’une expressivité déroutante. De grand yeux marrons, à la fois illuminée et éveillée par un esprit en recherche d’un passé perdu, mais aussi brillant d’une tristesse surprenante. Tout cela encadré par de longs cils battants, peut-être seul acte de sensualité de la jeune fille. Dans ce petit visage de poupée, il y avait des lèvres gourmandes et pulpeuses, bien définies, et un petit nez discret.
La seconde chose qui surprenait chez Evangeline, c’était cette longue chevelure, longue et interminables. Des cheveux châtains foncés, glissant de manière lisse quoique un peu ondulée, jusqu’au bas de son dos, si ce n’est un peu plus. Il y avait aussi cette petite frange qui tombait sur son front de manière désordonnée. Le plus souvent, ses cheveux étaient noués par deux rubans rouges, qui formaient deux longues couettes tombantes sur ses épaules.


CARACTERE


Trois adjectifs suffiraient pour qualifier notre petite Evangeline : Calme, Apaisante, Innocente. Je vais vous démontrer pourquoi.

Evangeline, d’apparence, semble définitivement calme. Elle ne dit mot, elle reste dans son coin, et ne semble pas aimer se mélanger avec les autres. A vrai dire, sa maladie fait qu’elle est souvent absente. Très peu la connaisse, parfois même, son prénom est oublié. Ce calme horripilant, fait qu’elle est d’une discrétion innée. Elle est effacée par rapport aux autres. De plus, lorsqu’on fait attention à elle, on ne la trouve pas intéressante. Elle ne s’énerve pas et ne dévoile aucun de ses sentiments. Personne n’a jamais réussi à la pousser à bout. Ce calme qui la met un peu à part à aussi eu pour conséquence de faire naître une extrême timidité chez elle.

Mais, bien qu’elle n’ait pas d’amis, ce calme omniprésent dans sa personne la rend irréfutablement apaisante. C’est une présence douce qui ne vous mettra jamais en colère ou qui ne vous contredira qu’avec tact. C’est comme si Evangeline dégageait un halo de bonheur et de douceur. Certes, vous pouvez vous en lasser. Mais si vous cherchez quelqu’un pour vous écouter indéfiniment, vous avez trouvé. Par contre, elle n’est pas très tactile. Elle gardera ses distances, bien qu’elle offre du calme, elle préféra aussi ne pas se mêler d’histoire qui ne la regarde pas. Elle donnera simplement et gratuitement de la gentillesse qu’elle a à revendre.

L’innocence est un second don dont est pourvue la petite Evangeline. Son regard, dénué de mauvais sentiment, est candide et adorable. Ce qui parfois, lui fait dire des paroles déplacées. Elle ne semble pas capable de prendre parti aussi. Elle répétera ce qu’on lui dit, sans juger, sans s’immiscer. Cette innocence la rend très mignonne, mais aussi influençable. Parce que, même si elle gardera ses distances et qu’elle ne vous fera pas confiance, même si vous croyez qu’elle n’entrera jamais dans vos combines, elle boit vos paroles et les interprète avec un regard candide. Alors même si vous ne réussirez pas à la posséder, vous l’influencerez sur des actes futurs. Mais à vrai dire, elle a une seule et simple obsession, retrouver son grand-frère, c’est peut-être pour ça qu’elle ne s’estime pas capable de faire partie d’un groupe ou d’une bande.


HISTOIRE


« Monsieur ! Monsieur ! Elle se réveille enfin ! »

La première chose que vu la jeune fille fut le visage d’un homme blond et rond, qui possédait un fin filet de barbe autour du menton. Elle regarda cela avec étonnement, comme si pour elle ce visage était la chose la plus étrange qu’elle n’est jamais vue. La seconde fut des mains fines, petites et pâles. Elle cligna plusieurs fois des yeux et fut poursuivie par un frisson. C’est à cette réaction qu’elle se rendit compte que ces mains faisaient parties de son corps.

« Vous allez bien mademoiselle ? Comment vous sentez-vous ? »

La jeune fille fut incapable de parler. Elle baissa la tête, découvrant les mouvements qu’elle pouvait aire avec ses doigts. Elle tenta de se redresser, mais elle tomba en arrière. L’homme, qui semblait être un médecin, posa sa main sur le front de la jeune fille et tentai de l’apaiser par des « chut » incessants. Cela fonctionna à merveille puisque la jeune fille se rendormit.

Ce fut le second réveil le plus intéressant. La jeune fille avait un mal de tête récurant, le médecin était toujours là. Il s’assit à côté d’elle.

« Tu vas mieux ? Ecoute ma belle, on a besoin de savoir comment tu t’appelles et ce que tu ressens là, maintenant. »

La jeune fille plissa les yeux.

« Je .. Je … »

Elle s’arrêta, ses lèvres tremblèrent et ses mains se plaquèrent sur sa tête. Elle se plia de douleur. Elle avait simplement voulu répondre à la question du médecin, et le résultat lui fut fatidique.

« Tête … Tête … »

L’attentionné médecin lui mit une compresse sur le front et faisait de son mieux pour la calmer. C’est alors qu’une infirmière débarqua en courant dans la chambre, elle dit d’une voix forte et excitée :

« Monsieur ! Monsieur ! Nous avons reçu une lettre qui concerne …
_Taisez-vous. Vous lui donnez mal à la tête. Attendez-moi dehors. »

L’homme caressa les cheveux de la jeune fille, puis lui dit de se reposer et de se calmer.

« Tu ne te souviens plus de ton nom ? »

La jeune fille secoua la tête et déglutit. Cette absence lui pesait dans le ventre, c’était une tristesse et un vide plus douloureux que son mal de tête incessant.

« Tu comprends ce que je dis au moins ? »

Elle approuva, puis se retourna dans son lit. Un immense vide, voilà ce qu’elle avait. Elle était totalement perdue. Ce sentiment d’avoir été abandonnée seule à tout jamais, cette pression sur l’estomac. C’était insoutenable. Le docteur sortit et rejoignit l’infirmière.

« Elle est amnésique. Du moins, c’est mon premier diagnostique. Mais elle semble aussi très fragile de santé, on a découvert qu’elle prenait déjà de nombreux médicament avant. Nous ne pouvons pas la garder ici indéfiniment … Starthclyde est avant tout une école, si je suis venue ici c’est pour voir ce cas… Mais je vais devoir repartir…
_Ne vous inquiétez pas docteur. Nous avons reçu une lettre la concernant.
_Ah bon ?
_Elle était accompagnée par une somme d’argent. Il y est dit qu’elle s’appelle Evangeline Blackson, et que l’argent est ses frais de scolarité. Il y est bien précisé qu’elle est très fragile de santé, d’où la somme d’argent pour couvrir les frais, et que nous devons absolument garder ici. Semblerait-il qu’elle fasse partie de ses enfants … maudits …
_Et bien … Faîtes moi des recherches sur le nom de Blackson. C’est très commun quand même … Mais laissez une enfant dans le comas, trois mois sans nouvelle, et sans s’inquiétez de ce qu’elle devient. Qui plus est, laissez une enfant voyager seule lorsqu’on sait qu’elle est si fragile… Ca me sidère. Tenez-moi au courant ! Sinon, on n’a toujours pas trouvé un dossier d’inscription sur cette fille ? Ni sa valise ?
_Rien monsieur. »

Evangeline. Ce nom résonnait dans sa tête. Mais cela sonnait comme une appellation, elle n’avait nullement l’impression qu’on l’identifié avec cela. Amnésique … C’était comme ça qu’on appelait son vide. Cette absence. Elle ferma les yeux et pleura silencieusement. Elle ne voulait pas qu’on vienne la voir alerté par son bruit. Où étaient ses souvenirs ? Elle avait l’étrange impression de les avoir égarée. Elle les avait eu, elle le savait, elle le sentait. Mais quand elle les cherchait, elle ne les trouvait pas.

C’est alors que dans ses pleurs elle se mit à prononcer un mot.

« Grand-frère … »

Alors qu’elle le chuchotait inconsciemment, elle se mit à l’hurler dans un délire larmoyant. Le docteur accourut en trombe.

« Qu’est-ce que tu fais là ! Va te recoucher ! Viens. »

Il la porta jusqu’à son lit. Lorsqu’enfin elle fut calmée, le silence revint, et le médecin osa poser une question.

« Qui est ce grand-frère ? »

Evangeline hésita … Puis elle secoua la tête.

« Une personne qui m’aime sûrement. »

Le médecin la laissa pleurer de nouveau. Puis, enfin, il lui expliqua tout, ignorant qu’elle avait écouté la conversation qu’il avait eu avec l’infirmière. Il omit de parler de la malédiction. Mais cela importait peu. Le mot de “Grand-frère“ restait pendu aux lèvres de la jeune fille. Et elle préférait rester sur cette douceur nouvelle dans laquelle la baigné la douce sonorité de ce mot.

Du lendemain, le médecin arriva avec une mallette. Il lui tendit et lui sourit.

« On l’a retrouvée par hasard. C’est étrange après trois mois qu’on la cherche. Enfin. On s’est permis de la fouiller pour essayer de trouver des informations sur toi, mais il n’y avait rien. Juste ce paquet de lettres. On les a lu. Mais les mots importants qui auraient pu nous aider, comme les noms, sont effacés. Pour être franc avec toi, ma petite Evangeline, je crois que des personnes cherchent à te dissimuler et te garder ici. Enfin … pour finir, voilà ton nouveau traitement. Tu sortiras demain, et tu iras en cours. »

Une fois les explications faites, il se retira, et Evangeline se rua sur les lettres. Au début elle ne les déplia pas. Elle préféra caresser le doux ruban qui les enveloppé. Puis, elle toucha le papier blanc, sentit leur senteur, et enfin, elle les ouvrit. La première était vraiment la plus jolie. Et elle la fit pleurer en la lisant. Elle apprit donc qu’elle avait bel et bien un grand frère quelque part (le mot était effacé), qui l’appelait. Il lui souhaitait toujours de passer du bon temps, de se rétablir, et Evangeline pouvait lire tout l’amour qui était transcris dans ses lettres. Elles étaient toutes signées par ‘Grand-frère’.

La Vérité :
Spoiler:
 


DERRIÈRE L'ECRAN

† Pseudo: Kurara ou Yema
† Age: 16 ans
† Sexe: Avec plaisir ^^ Féminin sire
† Comment avez-vous trouvé le forum ?: La fonda
† Remarques ?: Votez et Rp c'est la vie *w* (sinon améliorer le design du côté de l'affichage des avatars là, à gauche. Et afficher aussi la fiche perso en dessous. Sinon, pourquoi pas améliorer la pa qui semble être faite vite fait par rapport aux autres codes du fo =D)
† Activité: 5/7



Dernière édition par Eve Blackson le Mar 24 Avr - 10:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline Blackson

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 22
Localisation : Partout

Journal de bord
Age:: 16 ans
Pouvoir:: Stopper le Temps
Relations::

MessageSujet: Re: Evangeline Zavaterri ~ Blackson    Mar 24 Avr - 10:05

Fiche enfin terminée !

J'espère que ça ira. Par contre, vous pourriez changer mon pseudo par Evangeline Blackson svp.
Bonne lecture =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Thompson

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/03/2012
Localisation : Quelque part dans l'école

Journal de bord
Age:: 24 ans
Pouvoir:: Clairvoyance
Relations::

MessageSujet: Re: Evangeline Zavaterri ~ Blackson    Jeu 3 Mai - 12:23

Bien bien bien... Ma petite Evangeline

Tu es validée bien entendu!

Tu peux faire tout le tralalala administratif maintenant et surtout t'amuser sur StarthClyde! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evangeline Zavaterri ~ Blackson    

Revenir en haut Aller en bas
 
Evangeline Zavaterri ~ Blackson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mouchoirs Hypoallergéniques. [SOMA, KIARA, EVANGELINE]
» Arrived at Mahora ! { Evangeline Mac. Dowell }
» Evangeline AK McDowell
» ~ Evangeline ~
» Yuliya Evangeline Ivanov - une taupe au visage d'ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarthClyde :: Administration :: Présentations :: ☆ Présentations validées-
Sauter vers: