Lorsque la haine se mêle à la magie, il faut savoir faire un choix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Ronron* J'aime vous entendre pleurer, alors que je suis sur vos jambes en train de vous écouter ~ ♥

Aller en bas 
AuteurMessage
Raven Lusky

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 30/03/2012

Journal de bord
Age:: 28 ans
Pouvoir:: Métamorphose en Chat
Relations::

MessageSujet: *Ronron* J'aime vous entendre pleurer, alors que je suis sur vos jambes en train de vous écouter ~ ♥   Sam 31 Mar - 12:34


INFORMATIONS


† Nom: Lusky.
† Prénom: Raven.
† Age: Vingt-huit ans.
† Sexe: Masculin.
† Orientation sexuelle: Bisexuel.
† Date et lieu de naissance: Huit Août à Moscou en Russie.
† Poste, Métier ou Matière enseignée: Psychologue.
† Ancien Groupe: Antrhopia.

DON

† Don : Métamorphose en Chat
Mignon, mignon petit chat en fourrure noir avec de grands yeux doré et une rune sur le front, voilà à quoi je ressemble ! J'ai toujours mon écharpe adoré autour du cou et bien entendu des grelots, de temps à autres. Je maîtrise plutôt bien mon don, l'utilisant depuis tout petit, j'ai appris à supporter les blessures. Lorsque je me transforme je perds le contrôle de mon esprit, je suis en gros un petit matou qui n'attend qu'une chose vous gnyacker le cul ! Bien entendu, les os se fissurent et ça fait mal, mais j'ai tellement l'habitude que voilà.... Ça fait mal une fois redevenu humain. Je parle ? Non pas vraiment, je communique par une sorte de fils conducteur qu'est les sentiments, je diffuse sur la personne les sentiments que je ressens, communiquant ainsi à travers elle. Je hais les chiens et les loups.... Et ça c'est plus que prouvé. Ah ! Une chose, après un emploie trop intensif, j'ai disons perdu ma face humaine, c'est à dire que même humain je réagis encore comme un chaton, je suis devenu un chat, voilà les conséquence désastreuses de tout ça, mais j'en reste tout de même quelqu'un de sensé, je suis pas si crétin que ça, pas encore. Il est pas rare de me voir toujours entrain de pourchasser un papillon.... Je suis devenu un véritable crétin sur ce fait, pas ma faute, j'ai le don dans le sang ! //SBAFF//


PHYSIQUE


Je dois vraiment me décrire ? On peut pas passer outre ce point? Non? Beuuuuuuuuuh c'est pas vrai ! Pire que le CPE. Bon d'accord, j'accepte.

Je possède un corps parfaitement proportionné, mesurant un mètre soixante dix-huit pour un poids de quatre-vingt kilogramme, je reste dans la norme. Mon groupe sanguin est B, un groupe assez répandu, mais on s'en fout! Mon âge est de..... Nyaah ah ah ! Comme si j'allais vous le dire ! (soit vingt-huit ans, on se fout pas de ma gueule !!) Bien, à présent nous allons passer à la description de mon corps. Pour cela nous allons procéder de différente manière. Par plusieurs points je vais décrire chaque centimètre de mon corps. Juste pour faire plaisir et pour me débarrasser du boulot sans devoir y retourner par la suite !

En premier lieu mes cheveux.

J'ai une coiffure qui peut paraître simple: des cheveux coupé court et irrégulière, ils sont désordonnés, donnant un air rebelle voilà ce qui en est de ma coiffure. Cette touche disgracieuse s'arrête jusqu'à ma nuque, caressant celle-ci doucement, l'effleurant avec délicatesse. Parfois lorsque je sors, la pluie peut arriver, et là, l'averse. Mes cheveux sont alors plaqués contre mon crâne, lui donnant un peu plus de charme, ils se plaquent de façon à me donner un air quelconque qui me rend plus ou moins agréable au regard. Une frange balaie mon front, me donnant un air féroce, fin éméché sur une de mes mèches volatiles, l'autre touffe, descend avec agressivité pour cacher mes yeux ; coupé dans un fin dégradé. Mes cheveux violet, bleu... - ouais bon certain dirait bleu/noir/violet - ... comme la nuit bleu sont soyeux, je m'en occupe un peu, mais pas trop. Bleu/violet comme les pétales d'une pensée, je connais le regard... l'opinion des autres avec, je ne suis rien d'autre qu'un jeune homme rebelle derrière cette coupe extravagante, cette couleur qui défis tout le monde. Je suis un Punk, un pur un vrai ! Ou pas ~

Ensuite mon regard.

Mon regard, quelle bonne blague, vous ne trouvez pas ? Même si parfois lorsque je me regarde dans un miroir... - Bah oui j'ai essayé juste pour voir ! - ... j'ai la désagréable sensation d'être un gamin qui ne pense qu'à jouer, mon regard est toujours enfantin, rieur, taquin, mélancolique, voir indécis, je possède des sentiments que j'adore montrer dans mon regard doré. Un regard qui aime ensorceler... mettre dans le doute et la gêne les hommes et les femmes. L'expression de mon regard est assez étrange comme mes habitudes. Lorsque je vous regarde pour la première fois, on a l'impression d'être attiré par cette étincelle qui vacille dans mon regard, par cet air malicieux qu'il montre au premier abord. Ses yeux ont la couleur de l'or, la couleur de ce bel éclat doré, la couleur de cette matière convoitée, hypnotisant ses proies, pour ensuite les chasser.... Une couleur teintée d'un jaune incroyable, pareil au soleil, luisant au fond de mon regard enfantin. Mes yeux sont légèrement en amande ce qui me donne l'air d'un chat endormi, surtout que la mirette en leur centre accentue cet effet de matou.

Hm... La peau de mon visage, sa couleur et son expression.

Ma peau est plutôt blanche, aussi blanche que la neige, en parfaite harmonie avec mes cheveux bleu, cette touche de clarté sur mon visage me rend plus mystérieux, plus malicieux, bien que les expressions de mon visage sont tout à fait pareil. Une couleur pâle qui me va si bien, un contraste des plus enjôleurs. Des traits fins et durs constituent à la fois l'expression de mon visage, lui donnant parfaitement un air joyeux et à la fois décontracté. Bref, je suis parfaitement calme et serein au niveau du visage ce qui me change un peu, mais je peux toute fois être inquiet et affolé au niveau de mes expressions. Mais à part cela, c'est souvent une expression joyeuse, enfantin, que j'arbore quand je vous rencontre pour la première fois.

Ensuite... Mon corps en lui-même.

Je suis grand, élancé et je possède une musculature développée. J'ai un corps très bien proportionné, mes jambes sont parfaitement adapté pour les courses, mon corps lui est très souple et agile. Hm.... Après je n'ai pas grand chose à dire sur mon corps, simplement que ma musculature est apte à faire n'importe quoi, pas tout non plus, je ne suis pas.... Qui déjà ? Dieu? Ensuite... euh... Je peux faire des mouvements plutôt souple pour monter sur une branche ou encore pour survivre pendant les « jeux » Miaw~ Les jeux ! J'adore ça ! Courir faut courir et pour ça il faut de la force et une bonne endurance !

Pour finir ! Comment je suis habillé !!! Miaow !

C'est assez simple ! Je suis un homme, un simple homme qui se transforme en vil créature toute mimi et trognonne…. A vrai dire, je m’habille de manière simple, hauts noirs ou violets foncés, jeans troués, manteau sombre…. J’enfile tout et n’importe quoi, vous allez m’en faire la remarque encore longtemps ? Pffff ! J’arbore tout de même une écharpe, un keffieh vert à rayure verte tout le temps, été comme hiver. J’ai plein de clochettes partout sur mes vêtements, j’aime ça alors stop les regards bizarres ! Que dire de plus, lorsque je suis à mon bureau, tout seul à essayer d’occire une araignée ou une mouche, je suis vêtu de manière simpliste, t-shirt bleu foncé sans manche qui me colle à la peau, ouais une seconde peau en quelque sorte, avec en guise de bas, un jeans ou slim blanc, avec une paire de converse aux pattes. A mes poignets des bracelets en cuir et surtout un chapelet qui est entortillé autour du poignet droit, je crois en Dieu et alors ? Ca vous fait quoi ?

Hm.... J’oublie un truc.... Ah bah non.... J'ai fini !


CARACTERE


Quoi !? Je dois aussi faire mon psychique ! Mais vous êtes des... des... bourreaux ! C'est du harcèlement moral ! Miaw ! Puré non mais là c'est le ponpon ! Bon d'accord, je vais aussi faire ça... vous voulez me tuer !

Alors... que dire... Mais euh pas facile de s'auto-décrire niveau mental. Bon bah on va la faire à la "Comment les autres me voient".

Je suis insouciant de nature, je me fiche complètement de me faire tuer ou encore de souffrir. Pour moi ce n'est pas un mal qui est nécessaire, je suis là pour m'amuser et puis c'est tout. Je donne aussi l'impression de me ficher totalement de faire souffrir les autres peut être que cela est vrai après tout, non ? Bon... parfois j'ai mauvaise conscience d'avoir blessé quelqu'un, je ne suis pas si cruel qu'on peut le penser ! J'aime jouer avec les sentiments des autres ou leur vie, mais je ne veux pas qu'on m'en garde rancune, sinon je risque de me faire tuer après ! Enfaite... je m'en fous carrément de ce qu'on pense de moi ! M'amuser.... Owh ! J'aime m'amuser! J'aime jouer et me dépenser, aussi je vis que pour ça ! Enfin je crois.... Les « jeux » à l’académie c'est très amusant ! Bon le but est de ne passe faire tuer, ouais c'est vrai, mais le but est aussi de s’amuser et de se faire discret !

Ensuite, je suis d'une nature très extraverti, peu importe qui se trouve devant moi je vais automatiquement aller lui parler ! Amis ou ennemis cela va de soi ! J'aime aller au contact des gens c'est marrant ! Bon parfois c'est pas marrant pour eux, mais pour moi oui ! Comme ça je peux lancer des pics ou encore des vannes.... bon d'accord, mes vannes me font rire, mais bon personne les comprend normal ! Après ils sont trop coincés pour comprendre ne serait-ce la plus simple des blagues....

Bon après je ne sais pas me soucier des autres vu que personne ne l'a fait pour moi, alors je vois pas pourquoi je le ferais avec les autres, une perte de temps surement, oui surement et encore plus plausible. (Et pourtant je me soucie de vous tous en tant que psychologue…. Si c’est pas de la chance, ça !) Je ne connais pas la prudence, je suis impulsif et je vais droit au but même si c'est dangereux ! Pourtant.... en reparlant du point que je ne me soucie de personne... je sais quand même être à l'écoute et je suis un ami fidèle donc voilà... je suis en total contradiction avec moi même là.... Et après vos questions donne mal à la tête !!!

Alors ? C'est bon ? J'ai fini ? Oui ! Parfait ! Je peux clore ce passage alors !


HISTOIRE


Chapitre 1 : Comment suis-je devenu un Lusky....

//GLING// | \\BAM\\ | //SBAFF//
….

….

- RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAV’ ! Lâche ce morceau de pain, il est à moi !, hurla une voix féminine.
- T’as vu la Sainte Maria ? Il est à MOI ! MOI, moi, moi et moi ! в том числе !, grogna l’autre garnement.
- Maiiiiiiis euh ! Raven c’est toujours toi qui à le quignon !!! Allez donne !, supplia la gamine.
- NAN ! Va t’en chercher un, moi je donne pas !, vociféra le fameux Raven.

Je poussais un bref soupir, c’était ainsi tous les jours, derrière moi, un couple assistait malgré eux à une dispute entre deux orphelins. Qui suis-je ? Le directeur de l’orphelinat de Moscou. Aujourd’hui était le jour sacré, c'est-à-dire où Dieu nous accorde sa bénédiction et donne une patrie, une maison, une famille à l’un de ses enfants abandonnés. Je me retournais vers le couple qui ne semblait pas très rassuré par le désordre que ces deux enfants mettaient.

- Je vous présente ce petit enfant du nom de Raven. Il est très doux et gentil…., commençai-je.
- MATHILDE ‘SPECE DE GROSSE ! REND-MOI CA !!, hurla justement le dénommé Raven.

Je ne fis pas attention à ce qu’il venait de dire, bien que j’aie honte au moment même ou je regardais les futurs parents avec un sourire qui exprimait toutes mes excuses. Je me retournais calmement pour faire face au désastre, toute la pièce était dévastée, je soupirais à nouveau. Voilà pourquoi personne ne voulait de lui, il était d’un caractère différent aux autres enfants de son âge, il était trop indépendant, trop arrogant pour être un simple enfant innocent.

- Mon petit Raven veux-tu venir par là ?, demandai-je.

Le concerné laissa tomber son débat « politique » sur les quignons de pain et sautilla vers moi, mais j’aurais dû m’en douter, son rival politique n’avait pas envie de remettre ça à plus tard. Kathrish, jeune fillette du même âge que Raven brandit le fameux quignon et le jeta sur son rival, en hurlant bien fort qu’elle n’était pas grosse. Le petit noiraud se retourna vivement pour aller lui régler son compte, mais je lui empoignais les épaules et le pivota de manière à le mettre face au couple. Je leur présentais donc ce petit bout de chou, tout en lançant un regard d’avertissement à l’énergumène pris dans ma poigne.

- Reprenons. Je vous présente Raven. Il est né à Moscou, mais fut recueilli à l’orphelinat car celui-ci a été abandonné à notre porche. Ça fait plus de sept ans qu’il est parmi nous. Raven dit leur bonjour., déclarai-je.
- Privet…., commença-t-il timidement.
- Hm…. Vous êtes sûr que c’est du même enfant que vous nous avez parlé au téléphone ? Il paraît moins sage par rapport à votre description., le futur père de famille.

Il avait raison, Raven n’était pas un enfant sage, non, il était comme un petit chaton, il bougeait partout, il criait tout le temps. Il était une pile d’énergie. Et pourtant, ce couple le voulait, c’était certains à cause de ce pouvoir, de cette faculté qu’il avait appris à développer. Le jeune corbeau arrivait depuis l’âge de cinq ans à se changer en chat, je ne savais pas vraiment comment il avait réussit cet exploit. Je pensais à Dieu, il lui avait donné quelque chose. Eh bien cette famille avait voulu le voir, je ne savais pas comment ils avaient su, je ne souhaitais pas le savoir, tant que ce petit noiraud avait une maison et une famille, cela ne m’importait guère.

- Je vous assure, il peut être très sage quand il le veut, n’est-ce pas Raven ?
- C’est vrai… donc… vous êtes ceux qui vont être mes parents ?, demanda Raven.
- C’est exact, nous sommes ta nouvelle famille, n’est-ce pas Daniel ?, questionna l’épouse.
- Bien entendu, mais sache que si tu n’avais pas eu ce don, nous t’aurons pas adopté., soupira l’homme.
- …. C’est pas un don, mais une malédiction….

Personne ne releva, pas même moi. Je le raccompagnais jusqu’à mon bureau, Mme Helena Lusky et M Daniel Lusky étaient tous deux assis sur le fauteuil en face du bureau. Raven était entre eux, son regard exprimait une souffrance, la même douleur que pouvait ressentir un animal lorsqu’il se faisait enchaîner pour le restant de sa vie. Je me demandais même si c’était une bonne idée de le laisser partir avec eux. La future mère souriait chaleureusement, alors que le père lui arborait une mine sombre. Leurs signatures furent apposées sur le document : Raven était officiellement un Lusky, mais à quel prix ? Je le voyais partir avec le regard vide, il était maintenant en captivité, je ne pus que murmurer….

- Bonne chance….

************************

Chapitre 2 : Trois ans de calvère avant de retrouver une pseudo liberté....

Trois années dont je regrette d’avoir vécu. J’avais été adopté par les Lusky, j’étais maintenant leur fils, mais j’avais peur d’eux : la mère était trop gentille, le père trop insondable. Trois ans à me méfier. Trois longues années à devoir être parfait, voila ce que j’avais récolté…. Père Aleck se fut une énorme erreur de me laisser partir avec eux. J’étais un animal en cage, je souffrais, mais c’est eux qui m’ont appris à mieux me contrôler. Je me souvenais très bien de ce que j’avais subis à peine rentrer à la maison, ma nouvelle maison….

Cette demeure était immense, magnifique… parfaite. C’était ostentatoire, mais je ne pouvais rien dire. A peine entré dans la maison, Helena me présenta une pièce vide de toute joie : un lit, un bureau, une bibliothèque, une armoire, voilà ce dont j’avais droit, ça me mettait hors de moi. C’est ainsi que pendant des jours, je n’ai fait qu’apprendre, assimiler les connaissances et ça, jusqu’à mes neuf ans….

Une journée magnifique, une tempête de neige faisait rage dehors, à travers les vitres de la chambre c’était merveilleux, je voulais toucher cette poudreuse immaculé, mais je n’avais aucun droit de sortir. Daniel, mon père m’appelait, je dus venir et me dépêcher pour ne pas l’énerver. Notre relation était normal, comme un père et son fils, mais je n’étais pas moi-même, j’étais leur marionnette : façonné de manière à leur plaire. Arrivé devant lui, je dus à nouveau user de mes pouvoirs pour m’entraîner à bien contrôler ce corps faible. Je n’aimais pas me transformer ça faisait mal et c’était dérangeant car depuis quelques temps l’instinct de l’animal que je possédais en moi prenait souvent la place de l’enfant que j’étais…. Je me léchais la main par moment devant mes « parents » ou bien je jouais avec les mouches… j’avais peur, mais là c’était pire…. Après ma séance à obéir à celui qui était mon père, je décidais de lui parler….

Rien n’avait fonctionné, j’avais eu droit à des cris, des mots, puis plus rien, tout était noir. A mon réveil, j’avais agressé mon père, il avait des griffures sur les bras et ma mère était munis d’un balais, c’est peut-être à ce moment qu’ils ont compris, compris que je n’étais pas dans mon élément, à moins que là aussi c’était le but même de ma captivité. Je n’aurais jamais la réponse, car c’est là que j’ai été placé à StarthClyde, là que ma nouvelle vie commença.

Dix ans et à présent je pouvais vivre comme je l’entendais, je pouvais faire des bêtises, être moi-même tout simplement, et aussi voir des gens aussi atteins que moi. C’était un paradis, un miracle ?! De la toundra sibérienne, j’avais atterrit au pays du soleil levant, j’étais heureux et j’allais enfin vivre normalement.

************************

Chapitre 3 : Comment suis-je devenu un chat errant, vivant au crochet de StarthClyde....

Pendant douze magnifiques années qu’avais-je fait ? J’ai suivit les cours, j’ai joué au malin et j’ai eu plusieurs fois des coups de poings perdus, que dire de plus. Je ne suis pas aussi intelligent que beaucoup le pense, en faite c’est cela, je suis intelligent, mais je fais souvent le con. Après tout un chat n’était-il pas fainéant ? Après toutes ses conneries, je n’ai fait que m’acclimater à l’ambiance de la vie au Campus. J’ai travaillé, j’ai subis, quoi rajouter de plus ? Ah ! Si ! Ma rencontre avec Terrence Cameron, bien évidemment ! Plus âgé que moi –deux ans, je crois bien- il m’a souvent sorti des guette à pan les plus incroyable. Bien que je connaisse sa nature lupine et lui ma nature féline, on a pu s’apprécier et se côtoyer, à vrai dire, on ne cherchait tout simplement pas les emmerdes. Entre lui qui ne me supporte pas et moi qui lui faisais des câlins à tire-larigot, on avait fini par être pote. Pendant toutes ses années on était des potes inséparables. Si lui oublie les relations, moi non ! Un matou ça n’oublie pas ! C’est aussi lui, qui m’a appris à me maîtriser, déjà à l’époque il était doué. Enfin bon, la vie à voulu que je passe les dernières années dans mon coin à observer les petits nouveaux arriver et les vieux disparaître. Puis vint mon tour, j’ai abandonné StarthClyde pour me consacrer à mes études supérieurs.

Et pourtant, je suis revenu ! J’ai eu mon diplôme, mes formations et je suis prêt à reprendre du service chez eux, en tant que psychologue…. Oulà ouais ça va pas le faire, c’est sûr, mais que veut-on je suis un matou hyperactif et con qui n’attend qu’une chose, délivrer les élèves de leur soucis mentaux ! …. Ou pas !


DERRIÈRE L'ECRAN

† Pseudo: Shane, Pile Alcaline, Lavabo.
† Age: 25 ans je crois 8D
† Sexe: Masculin.
† Comment avez-vous trouvé le forum ?: Echo m'a limite fait promettre ? 8D
† Remarques ?: J'aime !!! Et je me suis pas foulé pour ma description du Don, sorry !
† Activité: 3/7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Lusky

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 30/03/2012

Journal de bord
Age:: 28 ans
Pouvoir:: Métamorphose en Chat
Relations::

MessageSujet: Re: *Ronron* J'aime vous entendre pleurer, alors que je suis sur vos jambes en train de vous écouter ~ ♥   Sam 31 Mar - 21:23

J'ai fini ! Si ça va pas, faut me le dire comme ça je change, j'ai eu la flemme de finir et je l'admets ! Bref bonne lecture Echotest 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo N. Sayuri
ADMIN - PainღPleasure
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 15/02/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: *Ronron* J'aime vous entendre pleurer, alors que je suis sur vos jambes en train de vous écouter ~ ♥   Sam 31 Mar - 21:35

Alcootest aussi nah ?
Bienvenue espèce de pile électrique !

Je dois avouer que j'ai beaucoup aimé lire ta fiche, j'ai souri du début à la fin c'était juste génial et j'en attendais pas moins de toi. Pour ce qui est du don, ne t'en fait pas, ça suffit Wink

Sur ce je te valide ET JE TE CONSEILLE DE PAS FAIRE DE CONNERIE AVEC LES TOILETTES !

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starthclyde.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Ronron* J'aime vous entendre pleurer, alors que je suis sur vos jambes en train de vous écouter ~ ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Ronron* J'aime vous entendre pleurer, alors que je suis sur vos jambes en train de vous écouter ~ ♥
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joss et Emily: Je n'aime pas te voir pleurer...
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» Je suis arrivé ... préparez vous à pleurer 8D
» Test - Quel personnage de X-Men êtes-vous ?
» Vous n'êtes plus digne de devenir président d'Ayiti si vous parlez le français.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarthClyde :: Administration :: Présentations :: ☆ Présentations validées-
Sauter vers: