Lorsque la haine se mêle à la magie, il faut savoir faire un choix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 妈 » Matt ▬ Descendant maudit.

Aller en bas 
AuteurMessage
Matt Anderson

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 26/03/2012
Age : 25
Localisation : Dans ta cave, au creux d'un tonneau de vin. As-tu soif Darling ?

Journal de bord
Age:: 17 ans
Pouvoir:: Pyromorphose
Relations::

MessageSujet: 妈 » Matt ▬ Descendant maudit.   Mer 28 Mar - 16:12


INFORMATIONS


Nom: Anderson
Prénom: Matt
Age: 17 ans
Sexe: Masculin
Orientation sexuelle: Aucune idée
Date et lieu de naissance: Japon - 1er Novembre
Année: 7e Année.
Groupe: Lytaria


DON

Don: Pyromorphose
Le contrôleur de ce don a la formidable faculté d'avoir son corps entièrement composé de feu. Attention, ça chauffe.

L'on devine la flamme dans le regard étincelant de cet homme. Une petite bougie dont la flammèche fragile ne tient qu'à cette ridicule petite mèche. Mais, une fois embrasée, elle peut devenir dangereuse et corrosive. Son corps prends soudainement feu, les flammes lèchent vicieusement sa chair comme si elles l'entouraient de manière à le protéger. Intouchable, elles semblent prendre une forme consistante et bestiale, entre le félin et le démon. Mais cette maniabilité demande une concentration titanesque et une certaine endurance. Une fois éteintes, les flammes disparaissent en une fumée de braises et notre hôte s'écroule, inconscient. Il peut mettre feu à ce qu'il souhaite par le désir de sa pensée, mais ne brûlera rien autour de lui si cela n'est pas son souhait. Il n'est pas invincible. Seulement dangereux.


PHYSIQUE


Love a game. Play ?
Oh toi, mon beau miroir, démontre-moi ô combien mon reflet est hideux et difforme. Vous l’ai-je déjà dit ? Je ne m’aime pas. Je ne suis qu’une ombre infâme qui suit les contours d’un monde bien trop imparfait. Je suis un parasite dépendant de l’autre, de l’homme. De cet être nu et laid qui rampe sur notre terre sainte. Il se pense beau, en faisant onduler ses cheveux de jais. Il se croit fort, de ses muscles invisibles. Mais il n’est qu’un bâton chétif et sans parure, il se cache derrière le plus grand des arbres, illusionniste perfectionniste qu’il est.

Le temps est venu pour moi de vous décrire l’aspect de ce jeune homme, aussi brève et inintéressante qu’elle soit. Mais nous sommes toujours curieux de connaître chacun détails présents sur autrui, chaque faille, chaque petite chose qui se présente à nous.
Sa croissance s’est stoppée depuis qu’il a atteint une quinzaine d’années, dans les cent soixante-dix centimètres, et des poussières. Mais ne soyons pas trop pointilleux, voulez-vous ? Il porte une chevelure ébène, mi-longue, qu’il noue souvent en une fine queue de cheval qui donne plus l’impression d’être une cascade décharnée et sans allure plutôt qu’une belle chevelure soyeuse et douce. Négligées, quelques mèches barrent son front pour finir devant ses iris dont seul le droitier est fonctionnel, car oui, notre brun est borgne depuis son incident. Dans l’ensemble, son visage est anguleux pour des traits fins mais un peu plus creusés que certains.
Aucune trace visible d’une adolescence ingrate, une peau simplement rêche donc peu agréable au toucher. Ses épaules sont sans musculature, de simples formes osseuses couvertes de peau pour de maigres bras horrifiants au regard. Un torse balafré de multiples cicatrices, un ventre plat et d’étroites hanches pour de longues jambes, il est disproportionné. Tout simplement repoussant.
Ses vêtements, quant à eux, sont de tristes bouts de tissus sans couleurs vives, mais plutôt froides et ternes. De longs pantalons avec quelques tailles au dessus, débordant sur ses chaussures. Souvent des Dr Martens d’ailleurs, il affectionne énormément ce genre. Veste, sweat ou pull. Il ne fait pas dans l’original. Par contre, il ne portera jamais de short, il ne supporte pas de montrer ses jambes. Quelques piercings par-ci par-là, à l’oreille, à la langue, au téton, dans la nuque. Aucun tatouage en vue bien qu’il apprécierait s’en faire dans le dos.


CARACTERE


Shut up. I’m fabulous.
Le train s’éloigne et ne m’a pas attendu. Je ne suis plus que le pantin de ce fameux destin qui se pense être la réponse à tout ce que l’on demande. Mais je n’ai jamais cru en lui, je clame le Libre Arbitre. Le ciel, lui, est tout ce qu’il y a de plus libre. Malheureusement, l’on m’a arraché mes ailes. Je ne suis plus qu’un coq dans son enclos, les pieds dans la boue. Et personne ne me tirera de là. Pourquoi ? Parce-que l’humain est nombriliste, incapable de tendre la main vers autrui pour le tirer d’une situation lamentable. Je suis seul.

A présent, c’est au tour de sa mentalité complexe. Enfin, je dis cela mais ce ne sont que des mensonges. Il est juste un adolescent banal avec ses hauts et ses bas, comme toute personne obligée de passer à cette période de la vie où les idées se confondent, où tout est remis en question. Et plus encore dans la tête de Matt.
Tout d’abord, comme tout être humain, Matt est doté d’une jalousie maladive. D’un tempérament râleur, un peu trop fier de lui et très mauvais perdant. Car oui, il ne supporte vraiment pas de perdre quoi que ce soit, mêmes les jeux. Plus encore et ce qui fait toute sa petite particularité, il a le don de s’attirer une malchance développée et vengeresse. Tout ce qui sera à portée de main, tombera. Tout ce qui peut être un obstacle, il se le prendra. Mais elle n’agit que rarement. En revanche, lorsqu’elle se manifeste, il s’en sort rarement sans blessures. Passons à la suite des choses, voulez-vous. Il est un peu trop naïf sur les bords malgré ce qu’il a pu vivre par le passé. Matt se laissera facilement attendrir même s’il sait très bien que la personne en face lui veut du mal, on ne se refait pas comme l’on dit. Et encore moins lorsqu’on est aussi simplet que ce garçon. Il a ainsi, beaucoup de mal a parlé puisqu’il est rarement entouré de qui que ce soit, peu loquace en sommes.
Pour ce qui est de ses passions, Matt se noie dans la musique. L’on dit que l’on peut atteindre une certaine liberté par ce biais et il le confirme. Que ce soit de l’Anglais, du Français ou du Japonais, il écoute toutes sortes de musiques dans toutes sortes de langues. Et c’est sûrement là sa seule passion…



HISTOIRE


Don't dry, with fakes or fears.
Il ne m’a jamais semblé que les histoires devaient être joyeuses, ou tristes. Mais plutôt longuement issues des rêves ou des cauchemars de l’auteur. Voir d’un vécu. Et peut-être même d’une vie d’un de ses proches. Mais celle que je compte vous écrire, a été vécue. Et elle est toujours en cours d’édition, car cette vie est loin d’être finie. Enfin, qui sait. La Faucheuse peut être plus cruelle qu’on ne le croit mais ça, je pense qu’il est à chacun de juger les actes d’un « Dieu », d’un « Destin » ou de quoi que ce soit que vous penserez être la cause de La Mort. Aujourd’hui, ne m’en voulez pas, je vous raconterais une vie. Sa vie ; Celle de Matt Anderson, le descendant Maudit.

JaponAnnée 90
Les cris s’élevaient progressivement dans les airs, comme une triste et sinistre symphonie. Une complainte semblant venir d’antan.
Elle était allongée sur le lit immaculé, les draps froissés sous ses doigts blancs, les ongles raclant le tissu sans aucune vergogne. Les cuisses écartées et tremblantes, de sombres plaintes sortaient de sa gorge, le visage renversé en arrière de façon à cambrer son corps de femme. Elle allait donner naissance à cet enfant, vivant ou mort. Mais il fallait qu’il dégage de son ventre. La douleur était vive et tranchante. Elle avait refusé la césarienne pour ne pas avoir de cicatrice mais par cette voie-là, ce fut plus mémorable et long. Les secondes semblaient être d’interminables minutes et je n’ose vous parler des heures.

La sueur lui collait à la peau tandis que les médecins, les infirmières et tout le joyeux petit bordel médical, l’incitaient à pousser. Dans sa tête à elle, c’était plutôt, virer ce p*tain de bout de viande qui ne daignait absolument pas sortir d’elle. Mais une fois la douleur passée, évanouie sur le matelas imbibé de rouge, un cri rauque et pourtant nouveau, s’éleva dans les airs. Il était là.
Les années passèrent, dans la logique des choses. Le commencement de la connaissance des choses. Cet âge où vous commencez à réellement vous souvenir de ce que vous faites, ou presque. Les souvenirs ont plus de consistance et de réalité, beaucoup moins de flou, aussi. Et ce fut trois ans avant sa dixième année que sa mère osa enfin avouer les choses. Pourquoi elle était si distante, pourquoi elle ne lui offrait jamais d’étreintes ou de baisers, pourquoi elle le regardait toujours avec un œil emprunt de dégoût et de haine. Pourquoi il n’avait pas de jouet, pourquoi il n’avait pas le droit de sortir de chez lui.

« - Tu n’es qu’un bâtard conçu dans une ruelle ! »

Ce jour-là, sa tante était à la maison. Et cette dernière, outrée, prit l’enfant sous son aile sans que ce dernier puisse comprendre le sens de ses mots. Il sut juste qu’à cet instant, les larmes inondèrent ses joues blafardes, ravagèrent aussi les derniers sentiments d’amour qu’il avait éprouvé à l’égard de sa mère. A partir de là, Matt eut une enfance un peu plus décente et une scolarité plus ou moins normale. Néanmoins, les doutes sur sa conception commençaient à se manifester en plus d’une étrange fascination pour le feu. La moindre petite flamme provoquait chez lui une curiosité phénoménale alors que le feu d’une cheminée semblait être une attraction plus que spectaculaire pour l’enfant qui demeurait assis, des heures, devant le bois brûlé. L’on dit que le feu, aussi destructeur soit-il, a un pouvoir de vie qu’il laisse après la mort.
De nouvelles années. Le mystère autour de son père semblait devenir plus épais, plus dense. Comme un brouillard sombre et épais. Une véritable purée de pois.

Puis, Matt fut placé à StarthClyde après la découverte de ce formidable don qu’est la Pyromorphose. Seulement, là-bas, il allait découvrir de lourds secrets qui n’auraient jamais dû être révélés.



DERRIÈRE L'ECRAN

Pseudo: Hyen0w
Age: 18 ans
Sexe: Masculin
Comment avez-vous trouvé le forum ?: //
Remarques ?: //
Activité: 6/7

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
妈 » Matt ▬ Descendant maudit.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matt Finnegan
» Île au crane + Maudit Graal
» Signature de contrat - Matt Moulson
» Garadherza, le heaume maudit [LIBRE]
» [I] L'argent Maudit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarthClyde :: Administration :: Présentations :: ☆ Présentations validées-
Sauter vers: