Lorsque la haine se mêle à la magie, il faut savoir faire un choix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entraînement [Erzsébet et Yoite]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yoite Rokujo
Admin-the Illusionist
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 23

Journal de bord
Age:: 18
Pouvoir:: Illusion
Relations::

MessageSujet: Re: Entraînement [Erzsébet et Yoite]   Jeu 23 Jan - 9:07

Elle prit son temps pour me répondre, non pas que je ne déformais pas le temps de son supplice, mais tout de même. Elle mit un temps certain avant de se décider à répondre. Enfin, une telle réponse se devait d’être pensée car même avec un avis idiot il faut bien avoir une argumentation digne de ce nom. Elle parlait de chaîne, de liberté chimérique et de bien d’autres choses. Mais ses crises de rébellion une fois expliquées étaient encore plus pathétiques à mes yeux. Le monde resterait le même après son trépas, alors se rebeller contre lui n’a vraiment aucun intérêt. Je fis quelques pas et mon double imaginaire aussi, collant à la perfection à mes mouvements. Puis je me rendis compte qu’elle était toujours sur sa table, mais je fis au moins cesser les gouttes d’eau.

Continuant de faire les cent pas dans cette pièce, je me décidais pour parler, car au final confronter nos avis n’avait certes pas d’intérêt mais le confronter avec la réalité du Léthanie pouvait être un peu plus intéressant.


« Tu ne comprends pas le Léthanie, et il n’est pas question pour moi de jouer la carte de l’acharnement. Tu n’es pas stupide, même si je pourrais le penser, mais tu ne réfléchis pas assez… Tu parles de chaînes, mais ton expression est toute aussi fausse que de dire que l’Homme ne peut pas voler. Il a contourné se problème. La liberté est une notion abstraite, car j’ai la liberté de te tuer, cependant des contraintes en découleront. Je suis d’accord avec toi pour dire qu’elle n’est pas totale, mais elle existe. Le Léthanie ne t’offrira pas la liberté, il t’ouvrira des fenêtres depuis laquelle tu pourras peut-être la voir, mais il ne t’y donnera pas accès. La recherche de combat n’est pas dans ton intérêt, cependant le Léthanie requiert le combat, de même que l’immobilité, de même que la parole et le silence. Le Léthanie ne décide pas de ta vie, mais il vit dans tes actes et paroles. Actuellement il n’y vit pas, je n’en vois aucune trace. Je suis peut-être aveugle ou alors es-tu faîtes pour autre chose. Dans tous les cas je ne peux pas t’enseigner mon savoir dans ces conditions. Pars, et trouve ce qu’il te manque, comprends-le et nous reprendrons ta formation. Je ne peux plus rien pour toi. »

Finalement en terminant ma tirade je m’apercevais qu’il y avait pas mal de ma propre vision du monde dedans, mais cela n’en restait pas moins vrai. Je rompis l’illusion immédiatement, tout en reprenant ma lente méditation mouvante. C’était certes usant de l’avoir pour élève, mais au moins cette fois elle aurait sûrement compris que le problème dans sa révolte n’était pas la révolte mais elle. Après tout, pourquoi me faire payer sa frustration ? Je n’en restais pas moins là à lui enseigner, non elle était trop pleine de rancœur pour continuer dans cette voie. Il fallait changer la façon d’aborder le problème, j’avais déjà investi trop de temps et de patience avec elle pour abandonner maintenant, en revanche qu’elle puisse croire que cela se terminait ne pouvait pas lui faire de mal.

___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzsébet Isaakovitch
Admin-the Necromancer
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 22
Localisation : Assise dans un couloir, de la musique dans les oreilles

Journal de bord
Age:: 17
Pouvoir:: Nécromancie
Relations::

MessageSujet: Re: Entraînement [Erzsébet et Yoite]   Jeu 23 Jan - 10:10

Ce n'est qu'après sa réponse que Erzsébet sentit enfin les gouttes cesser de frapper son front. Elle réprima un soupir de soulagement. Cela semblait prendre fin, non pour son déplaisir.

A cause de sa position, elle ne pouvait pas observer clairement Yoite se déplacer dans cette illusion, cependant elle le devinait. Elle cessait d'essayer de bouger la tête, elle se sentait beaucoup trop...fatiguée, pour jouer à un tel jeu, qui, elle le savait, n'avait au fond que bien d'importance.

Elle écouta sans mot dire la réponse de son Professeur. Certes il n'était pas du tout d'accord avec sur sa vision du monde et de la liberté, et bien qu'elle l'accepte sans broncher, elle ne changerait pas d'avis pour autant. Elle avait une vue trop absurde de la réalité pour l'accepter. Mais cette vision était malgré tout née d'une réflexion, quelque chose de construit, même si le feu qui l'animait au fond était totalement irrationnel, se nourissant sans discontinuer de sa colère originelle. Que le monde ne change pas d'un pouce à sa mort, elle le savait, un être humain, si l'on excepte quelques belles âmes, est trop insignifiant pour réussir une telle chose. Erzsébet était trop individualiste pour chercher à sauver le monde à la force de sa simple, petite envie. Mais à ses yeux ce n'était pas pour autant qu'il fallait accepter ce qui à ses yeux n'était pas acceptable. La nuance était là.

Mais Yoite ne s'arrêta à ce débat d'idées, au fond très intéressant. Apparemment, il ne pouvait plus rien pour elle. Du moins qu'elle ne trouverait pas ce qui au uyeux de son professeur lui manquait.

Cela voulait donc dire qu'il refusait de continuer à l'entraîner? C'était difficile pour Erzsébet, qui malgré toutes les difficultés entraînées par une telle formation, qu'elle venait encore de vivre, c'était quelque chose qui lui était profitable, et elle le savait. D'une part dans son optique de ne plus avoir à dépendre de personne, du moins sans qu'elle ne le veuille elle-même, d'autre part parce que c'était également une forme de travail sur elle-même.

Même si elle parlait peu de ce qu'elle ressentait, Erzsébet réfléchissait. Même s'il était rare qu'elle entre dans le débat d'idées. En effet, elle avait beau parler plusieurs langues couramment ou quasiment couramment, elle se trouvait souvent heurtée à l'incapacité des mots -ou sa propre incapacité peut-être- à exprimer toute la subtilité de ses circonvolutions intérieures. Peut-être en serait-elle capable un jour, sans la maladresse qui pouvait poarfois la faire passer pour quelqu'un de résolument...en colère, sans autre nuance. Car certes elle l'était, et certes c'était l'un des fondements de ce qu'elle était, mais ce n'était pas le seul. Mais comment le dire aux autres.

Enfin, l'illusion s'arrêta. Quand Erzsébet revint à la réalité, elle était étendue sur le sol, là où elle avait chuté un peu plus tôt en voulant faire tomber Yoite.
La Nécromancienne se releva, regardant autour d'elle avant de reporter son regard sur son professeur. Sur son ancien professeur du moins, puisqu'il semblait par ses dernières paroles avoir mis fin à sa formation.

Elle ne s'excuserait pas (de quoi après tout?), ne lui demanderait pas une seconde chance. Arrêtée d'une part, par sa fierté bornée, de l'autre par son incapacité à trouver des raisons qui le pousserait à revenir sur ses dernières paroles. Si cela ne valait plus la peine, alors autant qu'il arrête. Cela valait sans doute mieux. Certes il laissait la porte ouverte, si elle trouverait ce qu'il semblait lui manquer, cependant il semblait aussi avoir pensé qu'elle ne le trouverait pas.

Erzsébet ne dit donc rien, préférant à la maladresse le silence. Faisant face à Yoite, elle s'inclina, selon la coutume japonaise. A la fois un geste de respect, bien loin de sa provocation habituelle, de remerciement, et d'au revoir. Certes ce geste n'appartenait absolument pas à sa tradition, mais il semblait être le plus approprié.

Elle se redressa, et tourna les talons. La Nécromancienne quitta la pièce. Pas besoin d'épiloguer sur le sujet, après tout.

___________


Merci à Yoite Rokujo pour ce kit


Erzsébet Isaakovitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entraînement [Erzsébet et Yoite]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarthClyde :: Archives RP-
Sauter vers: