Lorsque la haine se mêle à la magie, il faut savoir faire un choix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre avec le passé [PV : erzsébet]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Erzsébet Isaakovitch
Admin-the Necromancer
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 22
Localisation : Assise dans un couloir, de la musique dans les oreilles

Journal de bord
Age:: 17
Pouvoir:: Nécromancie
Relations::

MessageSujet: Re: Rencontre avec le passé [PV : erzsébet]   Mar 7 Aoû - 13:42

Quand la voix d'Ednaëlle retentit dans le silence qui s'était installé, surtout pour dire cela, Erzsébet eut un instant d'incompréhension, comme si elle refusait de le croire. Cette jeune fille qu'elle connaissait depuis si peu de temps...Sserait prête à faire cela pour elle?
Et les larmes revinrent, Erzsébet n'arrivait pas à croire ce qu'elle voyait. Ces larmes lui étaient entièrement destinées, preuve de l'attachement profond, bien que neuf, qui reliait déjà les deux jeunes femmes. Ednaëlle était à ce jour la seule personne qui se soit un jour engagée pour elle de la sorte, et c'était bien pour cela qu'elle avait les plus grandes difficultées à comprendre, à analyser la situation.
De plus, elle lui demandait de ne pas se sacrifier pour quelqu'un qui n'avait que faire de sa vie. Bien que touchée par cette sollicitude, et malgré la folie de cette entreprise, Erzsébet ne pourrait pas faire cela. Elle avait donné sa parole, et elle n'en avait qu'une. De plus, en dehors de Ednaëlle, Yoite était tout à fait comme les autres: Il se moquait royalement de son existence. Elle ne lui était utile que par son pouvoir, sa Nécromancie. Elle était son arme vivante, et elle lui avait donné son consentement.

Ednaëlle s'était rapprochée d'elle pour terminer de parler. Prise d'une impulsion, et ignorante de la répugnance de Ednaëlle à l'égard des contacts physiques, elle lui prit doucement ses mains entre les siennes, le regard vrillé dans le sien.

-Je te remercie de me porter tant d'attention, et je ne pourrai jamais te le rendre à la hauteur que tu mérites, tant c'est important pour moi. Je ne te demande pas de porter les souffrances de ma vie à ma place, mais je te remercie encore et encore de ton soutien. Quant à Yoite...Je suis désolée, mais je ne pourrai pas accéder à ta demande. Je lui ai donné ma parole, de toute façon. Et, tu sais, je me moque de n'avoir aucune importance à ses yeux, j'ai juste besoin qu'il m'apprenne à me défendre, pour ne plus souffrir, et qu'importe si je dois lui vendre mon âme. Je veux bien l'aider à atteindre son but, c'est le prix que je paye en toute connaissance de cause.


Erzsébet poncta cette parole par un sourire. Elle cherchait à dédramatiser la situation, après tout elle n'était pas encore morte! Et s'il y avait bien quelqu'un qui s'accrochait à la vie, et même plus que les autres, c'était bien la jeune femme qui pouvait regarder la Mort en face. Sans doute parce que, mieux que personne, elle connaissait le prix de la vie et de la mort...

L'entraînant doucement à sa suite, Erzsébet reprit lentement la route qui les menait vers StarthClyde. Elle ne voulait pas que son amie de fraîche date se fasse autant de soucis pour elle, même si son inconscient égoïste hurlait le contraire. Après n'avoir été rien pendant toutes ses années pour rien ni personne, elle voulait que Ednaëlle s'inquiète pour elle, qu'elle lui hurle sa peur pour elle et ses sentiments. Mais bien sûr Erzsébet était trop rationnelle pour céder à cette pulsion de tendre vers quelque chose qu'elle n'avait encore jamais connu.

-Ne te fais pas de soucis pour moi, tu sais...

___________


Merci à Yoite Rokujo pour ce kit


Erzsébet Isaakovitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ednaëlle Maylived

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 20/02/2012

Journal de bord
Age:: 18 ANS
Pouvoir:: absorption des douleurs
Relations::

MessageSujet: Re: Rencontre avec le passé [PV : erzsébet]   Mar 28 Aoû - 23:16

Ednaëlle sentait les émotions se bousculer dans son esprit. Comment pouvait on vouloir à ce point mourir ? Pourquoi fallait il que Erzsébet veuille à ce point aller au devant de la mort ? Elle ne pouvait vraiment pas comprendre. Elle venait de lui ouvrir son coeur et ses pensées. Alors qu'elle avait finit, elle respirait un peu difficilement, l'émotion la prenant directement à la gorge. Elle n'avait pas l'habitude d'agir de la sorte, ne serait ce qu'un peu. Elle n'avait pas l'habitude de parler comme ça. Et elle ne s'attendait pas forcément à ce qui arriva. Sans qu'elle n'ai le temps de réagir, sa nouvelle amie pris ses mains dans les siennes. Elle se crispa, coupant son souffle un court instant. Contacte... qu'est ce qu'elle pouvait détester ça. Ce n'était absolument pas volontaire, bien sur, mais ça la répugnait. Elle n'osa pas bouger de peur d'avoir encore plus de contacte même si ses mains tremblaient du coup légèrement. Elle écouta tous les mots qu'elle lui dit avec attention.

Il y avait quelque chose de totalement déstabilisant dans ses mots. Il y avait des centaines, des milliards de moyen sûrement d'apprendre à ce battre, alors pourquoi devait elle demander à Yoite absolument ? En l'écoutant, elle fit une triste constatation. Elle ne le connaissait pas du tout. Elle n'aurait jamais imaginée qu'il puisse faire quelque chose de la sorte alors qu'il faisait tout pour la protéger. Alors, il était en vérité comme les autres ? Une grosse lourdeur tomba sur son coeur. Comme une effroyable fatalité. Et son amie qui agissait face à la mort comme si ce n'était pas problématique ! Pourquoi ne veulent ils pas comprendre.. Quand elle eu finit, quand elle se mit à sourire, elle ne réagit toujours pas. D'un petit mouvement de main, elle leur fit reprendre le chemin. Ed' ne pu pas le supporter. Elle retira sa main d'un mouvement rapide et resta à sa place. Un instant, elle garda ses yeux vers le sol avant de remonter sur elle. Elle posa son regard dans le sien. Elle n'avait plus envie de pleurer, elle avait l'impression que, quoi qu'elle dise, tout le monde s'en moquerait.

- Mon avis a si peu d'importance ? Des dizaines de personnes auraient pu vous apprendre à vous défendre.. Pourquoi choisir de donner sa vie pour une cause dont vous n'avez rien à faire. Apprendre à ce défendre pour mourir, c'est idiot. Il faut l'apprendre pour vivre. J'ai une amie, mais je dois déjà penser à lui faire mes adieux.. Pourquoi tout le monde as si peu cas de mon avis ?

Elle recula d'un pas. Elle ne voulait plus la suivre. Elle voulait toujours été son amie, mais elle ne voulait pas la suivre maintenant. SInon, elle aurait beaucoup trop mal. Elle avait déjà mal. Edna' ouvrit la bouche comme pour parler et la referma. Le fantôme d'Arquen s'approcha d'elle. Posant ses mains sur ses épaules, il la regarda en souriant doucement.

- Je me ferais du soucis.. J'aurais tout fait pour vous aidez. Mais mon avis n'a pas d'importance.

Elle se retourna pour éviter son regard. Elle avait honte de parler comme ça à une personne. Comment pouvait elle oser faire une telle chose ? Elle devrait être punis ! Nuance, elle l'était déjà. Voir tout ce qu'elle aime choisir de mourir.. elle ne pourrait pas vivre son amour pour Yoite si il était la mort d'Ednaëlle. Quand elle se retourna, sans le savoir, elle se retrouva contre le fantome qui l'enveloppa dans ses bras. Elle ignorait tout, mais Arquen éprouvait une certaine satisfaction et tristesse à la voir ainsi. Tel père telle fille. Si jamais elle était moins timide et perdue dans les ordres de sa mère, elle aurait pu être si diabolique que lui.. peut être peut elle l'être encore, qui sait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzsébet Isaakovitch
Admin-the Necromancer
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 22
Localisation : Assise dans un couloir, de la musique dans les oreilles

Journal de bord
Age:: 17
Pouvoir:: Nécromancie
Relations::

MessageSujet: Re: Rencontre avec le passé [PV : erzsébet]   Ven 31 Aoû - 7:33

Quand Erzsébet prit ses mains, elle la sentit se crisper légèrement. Manifestement, elle n'aimait vraiment pas les contacts physiques...Elle s'en excuserait après coup, il fallait vraiment qu'elle lui dise ce qu'elle avait sur le coeur.

Mais Ednaëlle ne parut pas l'entendre de cette oreille, elle ne prenait comme l'ignorance totale de son avis et de ses conseils. Après lui avoir dit ça, elle se détourna, et Erzsébet ne put s'empêcher de froncer les sourcils quand elle se rendit compte que Arquen se trouvait juste derrière elle, et l'avait enlacé quand elle s'était retournée. Pourquoi ce fantôme paraissait-il à ce point lié à la jeune femme? Ils étaient pourtant infiniment différents, et la Nécromancienne ne pourrait pas comprendre de quoi il retournait avant que l'un d'eux ne le lui explique...S'il ils le faisaient un jour.

Quoi qu'il en soit, il fallait tirer les choses au clair, il n'était pas question pour la jeune Hongroise de laisser son amie de fraîche date dans l'incompréhension! Elle ne se démonta donc pas, et les contourna tous les deux pour se mettre en face d'elle. Elle avait le dos d'Arquen dans sa vue, plus que Ednaëlle, mais elle savait c'était la meilleure position à adopter, puisque la jolie blonde ne pouvait pas voir le fantôme.

-Ecoute moi, Ednaëlle...Ne crois pas, pas du tout que je ne me soucie pas de ton avis, et je suis certaine que dans n'importe quel autre sujet, je le suivrais sans hésiter. Simplement, tu as peur pour moi, mais je peux t'assurer une chose: Je ne vais pas mourir. Je tiens trop à la vie pour laisser quelqu'un me l'enlever maintenant, alors que je ne vis que depuis deux ans seulement, et encore plus depuis que je t'ai rencontré. Tu n'as pas à me faire tes adieux, étant donné que je compte bien vivre encore un moment. Je comprends tout à fait que tu sois inquiète, mais il s'agit de ma première demande en tant qu'amie: Ai confiance en moi. Si je t'assure qu'il ne m'arrivera rien, tu peux me croire. J'ai survécu à bien pire que ça, crois-moi cela ne peut m'être que bénéfique.

Après avoir parlé aussi longtemps, Erzsébet eut un léger soupir de tristesse, de plus elle était loin d'être habituée à parler de ses sentiments, comme çà, à une autre personne, encore plus à une amie!

-Dans cette histoire, je ne me sacrifie pour personne d'autre que pour moi-même. Je n'en suis capable qu'envers les gens à qui je tiens, et à ce jour tu es la seule personne. Alors, je t'en prie: Fais-moi confiance...

___________


Merci à Yoite Rokujo pour ce kit


Erzsébet Isaakovitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ednaëlle Maylived

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 20/02/2012

Journal de bord
Age:: 18 ANS
Pouvoir:: absorption des douleurs
Relations::

MessageSujet: Re: Rencontre avec le passé [PV : erzsébet]   Ven 14 Sep - 17:31

Arquen écouta cette longue tirade avec un certain amusement. Au moins, il pouvait constater que les mortels n'avaient pas changés. Toujours des besoins inutiles dans les grandes conversations. Au lieu de faire ça, ils devraient agir ! Mais non, ils parlent, encore et encore. Il soupira pour lui même et leva les yeux aux ciels. Ednaëlle aurait pu réagir de la même manière si jamais elle n'avait pas eu son passé et ses idées bien particulière. Mais voilà, elle était ainsi. Elle laissa sa nouvelle amie parler sans oser un seul instant l'interrompre. Aucun soucis de ce côté là, elle ne se souvenait pas avoir un jour interrompu quelqu'un d'ailleurs. Trop poli ? Sûrement, c'est ce que tout le monde pensait d'elle dans tous les cas. Et si nous arrêtions un peu les digressions pour revenir à notre sujet ?

Il y avait quelque chose de tout à fait nouveau qui venait de ce produire. La jeune gothique lui demandait donc de lui faire confiance.. confiance ? Avoir confiance en quelqu'un ? En y pensant, elle n'avait jamais eu totalement confiance en une personne, même en Yoite. Pas un excès de méfiance, disons plutôt que, ne c'était jamais attachée, elle restait dans une pensée très terre à terre où la confiance n'était basé que sur les actions des gens. Et ils finissaient toujours par partir loin d'elle. Alors, maintenant, on lui demandait de faire confiance à partir de rien ? A partir d'une nouvelle amitié très étrange ? Comment pouvait elle le faire ! Elle ne savait même pas comment tout cela marchait. Pourtant, ne voulant pas ce risquer dans un grand débat, n'osant pas lui dire non de peur de la blesser, elle approuva d'un petit signe de tête pour dire oui. Ou plutôt "d'accord". Elle allait essayée, même avec l'impression que, quoi qu'il arrive, elle perdrait soit Erzsébeth, soit Yoite. Si elle devait choisir, qui sacrifierait elle ? Heureusement, une femme de son genre n'a pas à faire ce genre de choix.

- rentrons maintenant.. si tu le veux bien

Quelques gouttes de pluie.. bientôt une averse. Surprise, Ed' se mit sur la pointe des pieds pour mettre l'étui de son violon au dessus de la tête de son amie pour la protéger. Elle était déjà trempée.. Elle croisa le regard de Erzsé, sourit très faiblement et baissa les yeux, reprenant son violon contre elle.

- Trop tard

Amusée ? oui un peu. Arquen, entre les deux jeunes femmes, soupira une nouvelle fois. Dire qu'il était traversé par les mains de sa propre fille ! Ce n'était pas croyable. Il se retourna vers Erzsé quand sa seule et unique fille sourit, lui lançant un regard plus noir que le noir lui même.... donc très noir. Puis, sifflotant, il parti, s'amusant du fait que la pluie passait à travers lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzsébet Isaakovitch
Admin-the Necromancer
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 22
Localisation : Assise dans un couloir, de la musique dans les oreilles

Journal de bord
Age:: 17
Pouvoir:: Nécromancie
Relations::

MessageSujet: Re: Rencontre avec le passé [PV : erzsébet]   Sam 22 Sep - 6:56

Erzsébet n'avait pas l'habitude des longues tirades, chez elle c'était plutôt d'ordinaire les courtes répliques cinglantes. Mais voilà qu'avec la jolie blonde, elle se découvrait une tendance à l'éloquence! Mais la jeune Nécromancienne se doutait très bien qu'elle n'était pas entièrement parvenue à se faire comprendre de Ednaëlle. Et pourtant, Erzsébet avait confiance en elle! Elle écouterait toujours volontiers ses conseils, et les suivrait dans la mesure du possible! Mais sur ce point précis, qui malheureusement touchait sa nouvelle amie de très près, elle ne pouvait rien faire.

Et puis...Il y avait la présence de Arquen qui déstabilisait pas mal Erzsébet. Elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi il restait là, et même si elle pouvait comprendre qu'il y avait un lien qui unissait Arquen et Ednaëlle, elle n'avait aucun moyen de savoir lequel! En tout cas, il avait l'air passablement amusé par ce qui était en train de se passer. On aurait pu croire qu'il était le spectateur d'une pièce de théâtre, qu'il trouvait d'ailleurs irrésistiblement amusante. Erzsébet était un peu désorientée, et à cause de cela son regard dérivait souvent vers l'endroit où le défunt se trouvait, même si pour le commun des mortels il n'y avait personne ici!

Finalement, Ednaëlle sembla abandonner. Elle soupira et lui demanda de rentrer. Et en effet, à cet instant, Erzsébet sentit quelques gouttes tomber sur elle, et finalement une averse. Ednaëlle, dans un geste touchant selon la Nécromancienne, elle voulut l'abriter avec l'étui de son violon, mais il était trop tard, elles étaient toutes les deux trempées jusqu'aux os. La jolie blonde parut très triste, et récupéra son étui. La jeune Hongroise s'approcha d'elle, et lui sourit doucement, essayant de se faire rassurante:

-Ne t'en fais pas, ce n'est pas grave. Allez viens, on rentre.

C'est à ce moment que Arquen s'interposa entre les deux jeunes femmes, et offrit à la jeune Nécromancienne un sourire des plus effrayants. Déstabilisée, Erzsébet écarquilla les yeux et recula d'un pas, sans comprendre ce qu'il voulait. Prenait-il juste plaisir à jouer avec ses réactions, elle qui avait de réels contacts avec sa protégée vivante?

Mais Erzsébet essaya de reprendre contenance, et commença à marcher avec Ednaëlle en direction de l'Académie. Après tout, les morts jouaient avec elle depuis l'existence de son Don, alors il fallait bien qu'elle s'y fasse!

___________


Merci à Yoite Rokujo pour ce kit


Erzsébet Isaakovitch:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec le passé [PV : erzsébet]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec le passé [PV : erzsébet]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Winter, une jument avec lourd passé ~
» J'ai passé un excellent week-end ! Merci à tous c'était génial !
» J'ai passé un excellent week-end !
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarthClyde :: RPs suspendus-
Sauter vers: